Précédant le coup d’envoi de cette toute première édition du Festival Khmaies-Ternane du malouf et de la musique méditerranéenne, la journée du 19 mai sera consacrée à une animation «off», puisqu’on organisera une «Kharja» de Sidi Mostari, cet espace religieux récemment rénové, et un défilé constitué de troupes folkloriques. On aura droit également à une exposition des traditions locales en guise d’entrée en matière avant de terminer la soirée par un spectacle musical assuré par les «Femmes de Bizerte».
L’ouverture officielle du festival aura lieu donc le  lendemain,  20 mai, avec au programme la troupe de musique  arabe de Bizerte dirigée par Issam Sadkaoui.
Le 22 mai, ce sera au tour du musicien Ahmed Méjri d’animer une soirée afro-méditerranéenne, alors que le 23, on appréciera le talent de la Rachidia avec Sofiène Zaidi et Sarra Niouioui. Les 24, 26 et 27 mai seront réservés respectivement aux troupes algériennes avec Nadhir Baoueb, libyenne avec la troupe du Centre de recherche musicale arabe et marocaine avec «Abna et bénet zirieb» de Tanger. Entretemps, le 25 mai, Zied Gharsa  aura régalé les spectateurs au Fort d’Espagne. La clôture, fixée au  30 mai, verra El maestro Mohamed Lassoued diriger la Troupe nationale de musique avec la participation de l’artiste algérien Abbès Righi et Meherzia Toubel. A cette occasion, les responsables passeront un documentaire retraçant la vie de cette sommité du malouf qu’est Khmaies Ternane. En somme, un programme assez exhaustif qui ne manquera pas de régaler le public qui daignera s’y déplacer …

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire