Une sentence plus clémente que prévu.
Pourvu que la leçon soit retenue

Fin de feuilleton pour la fameuse affaire des incidents de la dernière finale de la Coupe de Tunisie qui avait opposé l’Espérance Sportive de Tunis et le Club Sportif de Sakiet Ezzit. Ce jour-là de triste mémoire, la fête s’acheva en queue de poisson. Au point que l’équipe espérantiste, battue in extremis et visiblement mécontente de la prestation arbitrale, alla jusqu’à  boycotter la cérémonie officielle de remise des médailles, au moment même où le président de section de l’EST, Kais Attia, tirait à boulets rouges sur les arbitres. Ces incidents regrettables allaient constituer un… plat de résistance pour la commission centrale de discipline relevant de la Fthb appelée, depuis, à statuer sur ce qui a été considéré comme «l’affaire la plus sensationnelle de la saison». Si bien que le club de Bab Souika a mobilisé jusqu’à… neuf avocats pour sa propre  défense et pour celle de ses représentants signalés : Kais Attia, l’entraîneur Nejib Ben Thayer et le secrétaire général du club Farouk Kattou. Inévitablement, la commission centrale de discipline ne pouvait trancher rapidement, surtout que les «Sang et Or» imputaient tous leurs écarts aux erreurs arbitrales et aux risques de débordement sur le parquet où les nerfs étaient à fleur de peau, ce qui les aurait empêchés d’assister à la cérémonie de clôture.

Sursis et amendes 

Il aura fallu trois audiences et deux séances d’interrogatoire pour clore ce dossier encombrant et rendre enfin le verdict tant attendu comme suit :

-Nejib Ben Thayer : suspension pour trois matches avec sursis

-Kais Attia : cinq matches avec sursis et amende de 2 mille dinars

-Farouk Kattou : amende de 2 mille dinars

– Amende de 10 mille dinars infligée à l’Espérance Sportive de Tunis

-Hichem Derbal  (gardien de but du Club Sportif de Sakiet Ezzit): trois matches de suspension avec sursis.

Reste à dire que ce verdict,  s’il est juridiquement logique, n’en demeure pas moins clément aux yeux de certains qui s’attendaient à des sanctions plus lourdes. A notre sens,  par les temps difficiles qui courent, il est recommandé de privilégier la sagesse et l’apaisement et se garder de mettre l’huile sur le feu.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire