Il ne faut plus badiner avec le sérieux et le plein rendement de notre onze national devant des équipes de second plan. C’est ce que nous aimerions vérifier demain face à la Tanzanie.
La manière doit primer !

Nul doute que l’équipe nationale n’aura pas de problème à affronter la Tanzanie demain dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2021. Logiquement il n’y a aucune raison qu’une victoire nette lui file entre les doigts face à un adversaire qui est loin d’être un foudre de guerre. A ce propos, il suffit de jeter un regard  sur le palmarès de la Tanzanie pour constater qu’elle n’a jamais pris part à une phase finale de la Coupe du monde ni même à une participation à une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Notre interlocuteur n’est donc qu’un adversaire de second plan qui n’est pas suffisamment armé pour inquiéter tant à Radès que chez lui dans le cadre de la quatrième journée du 17 courant. Qu’est-ce à dire? Tout simplement que les protégés de Mondher Kebaïer n’auront, normalement, aucune difficulté à gagner, voire à exhiber leur force contre un adversaire qui n’aura que son courage à opposer.

Du coup, ce match permettra à la troupe de Mondher Kebaïer de prouver tout son sérieux et son «professionnalisme» qui lui dictent de jouer à plein régime et de marquer beaucoup de buts.

Les supporters du club Tunisie ne veulent pas revivre l’injustifiable et agaçant relâchement survenu en deuxième mi-temps du dernier match amical Tunisie-Soudan dans lequel notre onze national s’était endormi sur ses lauriers après avoir marqué trois buts en première période.

Un vrai test pour l’attaque

Dans ce genre de duel totalement déséquilibré, la défense n’aura pas la vie dure. Au contraire, presque tous les éléments de ce compartiment auront la latitude d’apporter aisément leur soutien à l’attaque. Ils peuvent même marquer des buts grâce au savoir-faire de Ali Maâloul, Wajdi Kechrida et Yassine Meriah.

La physionomie du match pourrait de ce fait être caractérisée par un vrai va-tout du jeu d’attaque de la Tunisie. Cette dernière doit signer sa troisième victoire et accentuer davantage son avance au classement général du groupe «J». Seuls les victoires et les scores éloquents nous diront si la nouvelle équipe nationale est sur la bonne voie ou non.

Application

Lors des dernières sorties de notre sélection sous la houlette de Mondher Kebaïer, notamment aux matches amicaux joués contre le Cameroun (0-0), le Soudan (3-0) et le Nigeria en Autriche (1-1) ou encore face à la Libye (4-1), aux éliminatoires de la CAN 2021, nos internationaux ont fait renaître l’espoir d’une certaine renaissance. Et ce qui a particulièrement épaté les fans des «Aigles de Carthage», ce fut surtout le jeu discipliné et l’application totale des joueurs. C’est cela qu’il faudrait ancrer afin d’atteindre la dimension des grands de notre continent.

Face à la Tanzanie, le coach national se doit être plus exigeant à ce propos.

Le cachet du jeu court et rapide qui concilie la parfaite harmonie collective et l’apport technique et créatif individuel doivent être au rendez-vous à chaque match.

Nous attendons beaucoup d’une équipe nationale dont le milieu et l’attaque seront fort probablement animés par Ferjani Sassi, Hamza Refiaâ, Anis Ben Slimane, Elyès Skhiri, Wahbi Khazri et Youssef Msakni essentiellement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire