Bien que cinq journées nous séparent encore de la fin du championnat national, l’Espérance se dirige imperturbable vers son vingt-neuvième sacre.
C’est que rien ne semble en mesure de la faire revenir sur la réalisation de cet objectif qui tient à cœur à tous les «Sang et Or». Et c’est avec la même avidité éprouvée pour le quatrième trophée de la Ligue des champions que ces derniers courent derrière le sacre national.
La preuve vient d’être donnée avec le franc succès réussi par les doublures de l’Espérance avant-hier contre le Stade Gabésien à Radès.
Aymen Ben Mohamed, Khalil Chammam, Chamseddine Dhaouadi, Fusseïny Coulibaly, Anice Badri, Youssef Blaïli et Taha Yassine Khénissi, composent la liste des sept joueurs-cadres de l’Espérance qui n’ont pas pris part à ce match valable pour la 21e journée du championnat face aux Gabésiens. Et malgré ces absences de marque, la marche victorieuse de l’équipe de Bab Souika n’a pas été entravée en dépit de la bonne volonté des visiteurs venus avec l’idée de ramener, au moins, un petit point susceptible d’améliorer leur mauvais classement au bas du tableau.

En pensant aux grands duels
Encore une fois, le turnover pratiqué par le timonier espérantiste Mouïne Chaâbani n’a pas été regretté. Il a permis de ménager le maximum de titulaires en puissance et de préserver le rythme de croisière de l’équipe sans le moindre pépin.
En effet, Houcine Rabii, Aymen Mahmoud, Mohamed Ali Yaâcoubi, Amine Meskini, Junior Lokosa, Adam Rejaïbi, Bilel Mejri et Raed Fedâa s’en sont sortis avec beaucoup de mérite. Ils n’ont rien lâché durant toute la rencontre couronnée par deux beaux buts qui furent l’œuvre de Saâd Bguir sur un formidable coup franc (11’) et du Nigérian, Junior Lokosa (52’). Ce dernier s’en est donné à cœur joie dans ce match qui vient confirmer le plus dont il est capable en tant que fer de lance. Avec lui, il semblerait que la solution à l’indisponibilité devenue récurrente de Yassine Khénissi soit bien trouvée. Pour le moment, c’est le «pauvre» Haïthem Jouini qui en fait les frais. Il n’est plus le premier remplaçant de Khénissi. Les prochains jours le confirmeront d’ailleurs, c’est presque certain!
Grâce à cette nouvelle victoire, l’Espérance préserve son grand écart de neuf points vis-à-vis de ses deux poursuivants, l’ESS et le CSS et semble presque certaine de l’octroi du titre de cette saison.
Ses titulaires reprendront du service dès demain à Sousse où ils rencontreront l’Etoile pour un dernier grand écueil susceptible de gêner le virtuel champion. Même si quelques joueurs pourraient bénéficier d’un repos supplémentaire, à l’instar de Khénissi et Hamdou El Houni, encore amoindris physiquement. De surcroît, la concentration majeure est fixée sur la double confrontation continentale avec le Widad de Casablanca, et dont l’objectif consiste à se présenter à cette échéance avec tous les atouts en main.
Pour le moment, les indicateurs sont au vert chez le doyen des clubs tunisiens, notamment la forme resplendissante du stratège et homme des grands événements Saâd Bguir qui est au summum de son art.

Amor BACCAR

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire