La suspension des activités sportives a été prolongée de trois semaines à partir de la date du 16 novembre. De ce fait, la nouvelle saison de la Ligue 1, dont le coup d’envoi était programmé pour ce week-end, ne pourra finalement démarrer qu’après le 6 décembre.

Les institutions de l’Etat ont tranché. Se référant aux consignes de la Commission scientifique qui refuse catégoriquement la reprise du championnat national et le report du coup d’envoi de la nouvelle saison pour trois semaines au moins, le ministère de la Jeunesse, des sports et de l’Intégration professionnelle a publié un communiqué lundi soir indiquant que la suspension des activités sportives a été prolongée de trois semaines à partir du 16 novembre.

Il est à noter qu’avant-hier dans la journée, la Commission scientifique a rendu public ses recommandations, faites lors d’une réunion de travail tenue à l’Assemblée des représentants du peuple en présence d’une délégation du ministère de la Santé. L’une des recommandations de la Commission scientifique est le refus catégorique de la reprise du championnat national dont le coup d’envoi, comme nous l’avions indiqué, a été reporté de trois semaines alors qu’il devait être donné ce weekend. Une suspension susceptible d’être prolongée si la situation épidémique dans le pays ne s’améliore pas.

Une application stricte du protocole sanitaire

Au cas où la situation épidémique dans le pays s’améliore d’ici trois semaines, et c’est ce que nous souhaitons tous, la saison sportive 2020-2021 pourrait démarrer après le 6 décembre mais à une seule condition : l’application stricte du protocole sanitaire, outre que tous les matches se joueront à huis clos.  Avec le report de trois semaines de toutes les activités sportives, il n’y a pas que  la nouvelle saison de la Ligue 1 qui ne démarrera pas ce weekend. Les matches barrages pour l’accession de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ont été reportés également.

Les assemblées des fédérations sous réserve   

La seule activité sportive qui sera autorisée durant ces trois semaines est la tenue des assemblées des fédérations qui pourraient se tenir à condition d’obtenir une autorisation spéciale délivrée par la tutelle. Cette autorisation pourrait être délivrée pour les assemblées évaluatives, électives ou extraordinaires des fédérations sportives. Les clubs ne sont pas concernés par cette dérogation.

Des campagnes de sensibilisation

Si les assemblées des fédérations pourraient être autorisées, la tutelle recommande à ses commissariats régionaux à la jeunesse, aux sports et à l’éducation physique l’organisation de campagnes de sensibilisation, notamment pour l’usage des gestes barrières. Car en ces temps difficiles, seule la prévention peut nous protéger contre le Covid-19.

Cela dit, la désinfection des institutions relevant du ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Intégration professionnelle se poursuivra durant ces trois semaines en attendant la reprise de l’activité.   

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire