On s’active malgré tout…Il y a quelques semaines, les fans cabistes ne savaient plus quel serait le sort du CAB à la reprise de la compétition, tellement les joueurs se sentaient abandonnés! Aujourd’hui, avec l’abandon de la piste du comité de gestion provisoire du club, les choses sont devenues un peu plus claires. Le retour surprenant aux commandes de Abdessalem Saïdani a reconstitué le puzzle aux niveaux administratif et technique. En effet, le staff technique dirigé par Mokhtar Trabelsi est confirmé à la tête du CAB, et le bureau directeur a retrouvé sa cohésion. Certes, Abdessalem Saïdani a promis de renforcer son équipe dirigeante par de nouveaux membres, mais là au moins on sait avec qui négocier. C’est ainsi qu’après l’enrôlement de Fehmi Kacem, voilà qu’on a appris, de source proche du club, que le milieu offensif de l’ESS serait passé au Stade Bsiri pendant cette période de recrutement. C’est à se demander comment fait-on pour se lancer dans  de pareilles opérations, sachant que le CAB se trouve noyé dans les dettes ? Une situation tout simplement surréaliste quand on sait que les sponsors et les entreprises publiques ne se bousculent pas au portillon, exigeant de la part des responsables «jaune et noir» le bilan financier des dernières années.

Gabriel Kack : un départ contesté

Sur le plan purement sportif, on n’arrête pas, sur les réseaux sociaux, de critiquer sévèrement le départ à l’amiable du Camerounais Gabriel Kack, dont la nouvelle destination serait le CA. Dans les mêmes pages, les supporters cabistes sont en train d’exiger le retour au bercail du gardien Khmaïes Thamri, lui qui se dit prêt à retourner dans le club de ses premières amours. On attend, dans les prochains jours, que la situation se décante davantage…

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire