Un second lot de 180 mille doses de vaccin contre la grippe saisonnière sera distribué aux officines des pharmacies privées et le personnel de santé de libre pratique. La priorité de vaccination contre la grippe saisonnière est donnée aux personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques.

La pénurie des médicaments (dont certains sont indispensables pour traiter des maladies chroniques) et le problème d’approvisionnement de ces médicaments au niveau de la Pharmacie centrale et les officines des pharmacies sont liés directement à la situation financière de la Pharmacie centrale et la propagation de la pandémie dans le monde qui fait que le marché mondial connaisse lui aussi une perturbation dans la fourniture de plusieurs médicaments.

Quant au vaccin de la grippe saisonnière et après l’épuisement du premier lot, distribué au mois d’octobre dernier, le second lot (180 mille doses), sera destiné en priorité aux personnes ayant un système immunitaire faible, notamment les personnes âgées et celles souffrant de maladies chroniques, tels que le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires…

Amel Ben Saïd, directrice des soins de santé de base, au niveau du ministère de la Santé, note tout d’abord qu’il y avait eu un premier lot de vaccin contre la grippe saisonnière au mois d’octobre dernier, estimé à 150 mille doses, dont 45 mille ont été réservées aux professionnels de la santé, notamment le corps paramédical, infirmiers, médecins… et ceux qui dispensent des soins médicaux et qui sont en contact direct avec les patients.

«Le reste du lot a été distribué aux officines et pharmacies privées. Cette quantité n’a pas suffit à satisfaire les besoins et les demandes. Dans ce sens et à partir d’aujourd’hui, il y aura une distribution d’un lot de 180 mille doses de vaccin contre la grippe saisonnière, dont 8 mille seront distribuées aux personnels de santé de libre pratique. Les quelque 172 mille doses qui restent seront, quant à elles, distribuées aux pharmacies privées. Nous nous sommes mis d’accord, avec le syndicat des pharmaciens et les grossistes répartiteurs de médicaments à ce que ce lot soit réservé en priorité aux personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques. A ce titre, ces personnes vulnérables peuvent s’adresser aux pharmacies de leur quartier pour se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Le coût du vaccin est estimé à 16 dinars 200 millimes», informe-t-elle.

Amel Ben Saïd ajoute que les personnes âgées et celles vulnérables (maladies chroniques) ne doivent pas nécessairement avoir une prescription médicale auprès de leur médecin traitant pour se faire vacciner contre la grippe. Pour toute autre personne qui voudrait se faire vacciner contre la grippe, elle devrait se munir d’un certificat médical de son médecin traitant si ce dernier juge qu’il est nécessaire de la vacciner contre la grippe.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire