Par Dr Eya TANGOUR*

L’asthme, ou « El Fadda» comme on l’appelle souvent chez nous, est une maladie très fréquente en Tunisie autant chez les adultes que chez les enfants. Mais cette maladie fait toujours aussi peur, au point que les patients parlent de tout : gêne respiratoire, bronchite, allergies mais …pas d’asthme !Et si on en parlait et qu’on levait cette peur une bonne fois pour toutes ?

« L’asthme, c’est quoi docteur ? »

L’asthme est une maladie chronique des voies aériennes qui se manifeste par des crises de « dyspnée » (c’est-à-dire une gêne respiratoire), qui s’associent à des sifflements surtout la nuit. La gravité et la fréquence de ces crises peuvent être variables.Entre les crises, la respiration est en principe normale.

« Docteur, l’asthme on en guérit ? »

L’asthme ne se guérit pas, mais une bonne prise en charge permet de le contrôler. Dans la majorité des cas, en prenant de la bonne manière les médicaments qu’il faut, on arrive à atteindre un niveau de contrôle de la maladie où on ne va plus avoir de crises et où on pourra mener une vie normale.

« Je suis (ou-mon enfant est)
asthmatique, faudra-t-il arrêter
de faire du sport ? »

Bien au contraire, l’asthme bien contrôlé ne représente pas une contre-indication à la pratique d’une activité sportive. Au contraire, le sport permet de développer la capacité pulmonaire et de renforcer les muscles respiratoires. Aucune raison donc de s’en priver.  

Prenez soin de vous échauffer bien avant l’exercice, et de ne pas oublier votre bronchodilatateur avant la séance. Prudence aussi dans les piscines couvertes, vu la présence de chlore qui peut être irritant.

« Docteur, je fais des crises de gêne respiratoire le soir et des fois j’entends des sifflements. C’est sûr,  je suis asthmatique ? »

Ces signes peuvent en effet être en rapport avec un asthme. Il faut consulter un médecin qui évaluera votre situation par un interrogatoire précis, vous examinera, demandera les examens complémentaires adéquats : une radiographie du thorax, des tests d’allergie et une spirométrie (mesure de la respiration), on vous mettra éventuellement sous traitement et on vous expliquera comment le prendre.

« L’asthme est forcément dû
à une allergie, Docteur ? » 

Non ! Même si l’asthme allergique est plus fréquent et qu’il représente à peu près les deux tiers des asthmes de la population adulte, il peut être lié à d’autres facteurs dits intrinsèques.

« Je suis perdu entre mes
traitements, Docteur, je les confonds souvent ! »

Il y a  deux sortes de traitements qu’on utilise habituellement pour contrôler son asthme. D’abord ceux qu’on appelle les traitements de fond qui doivent être pris tous les jours, même en l’absence de symptômes quand cela est préconisé par votre médecin, bien sûr. Ensuite, il y a les traitements de secours qui ont une action de soulagement immédiate. Ils sont pris ponctuellement, en cas de crise, le but étant d’en prendre le moins souvent possible.  Essayez d’avoir toujours le traitement de secours sur vous, au cas où une crise se produit.

« Docteur, je suis asthmatique,
mes enfants le seront-t-il
forcément? »

 Le risque de développer un asthme est plus élevé quand on a une prédisposition génétique. Si l’un des parents est concerné, l’enfant a deux fois plus de risque de développer la maladie. Si les deux parents sont asthmatiques, ce risque est multiplié par quatre.

« Je suis asthmatique et j’ai un chien dans la maison, suis-je obligé de m’en séparer ? »

 Il faudra commencer par faire des tests cutanés allergologiques chez votre médecin qui permettront de dire s’il existe ou non une sensibilisation aux poils de chiens. Corrélée à vos symptômes, cette allergie devra malheureusement vous conduire à vous en séparer.

« Le médecin a mis mon enfant sous traitement : des sprays de corticoïdes inhalés. Va–t-il en devenir dépendant ? Cela risque-t-il d’affecter sa croissance ? »

Les corticoïdes inhalés agissent localement et leur passage systémique dans le sang est très faible. De ce fait, il n’y pas de risque à les donner aux enfants. D’autant plus que leur rôle dans le traitement et le contrôle de la maladie est primordial. 

« Je suis asthmatique, dois –je me faire vacciner contre la grippe ? »

Oui. Selon les recommandations de l’OMS, la vaccination antigrippale est indiquée chez les patients porteurs de pathologies chroniques dont l’asthme. 

Pneumologue-allergologue(*)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire