Il était incontestablement le plus grand joueur argentin de tous les temps. Il est mort hier à l’âge de 60 ans d’un arrêt cardiaque.

Il a suffi que les médias argentins annoncent la terrible nouvelle pour qu’elle fasse le tour du monde en quelques minutes. Le monde du football a perdu hier un joueur qu’on n’en fait plus. C’est de Diego Maradona dont nous parlons, parti hier à l’âge de 60 ans des suites d’un arrêt cardiaque. Il avait un don du ciel. Un génie des temps modernes qui n’a laissé personne indifférent. Le monde du football se souviendra longtemps de sa fameuse « main de Dieu ». En 1986, lors quarts de finale de la Coupe du monde contre les anglais, il inscrivait un but de la main qui fera sa légende. Le monde du football découvrait un jeune joueur d’à peine 1m,65. C’est « la main de Dieu », expliqua le jeune Diego Maradona. L’arbitre du match n’était autre qu’Ali Bennaceur, devenu célèbre pour être l’arbitre qui n’a pas vu la fameuse « main de Dieu ». Pour la petite histoire, Maradona lui avait rendu visite en août 2015.

Napolitain d’adoption    

Loin de son Argentine natale, Diego Maradona est devenu une icône dans un pays qui ne jure que par le football, l’Italie, précisément dans la ville de Naples. Il offrira aux Napolitains des titres qu’ils ne seront pas près d’oublier. Alors qu’il était au sommet de son art, il remporta le doublé Coupe-Championnat en 1987. L’année suivante, il fut sacré meilleur joueur de la Serie A. En 1989, il remporta sous les couleurs de son club d’adoption, le SSC Naples, la Coupe de l’Uefa. A Naples, Maradona est devenu une icône. Il y a de quoi. Grâce à son génie, le club napolitain a connu ses années de gloire.

Sa dépendance aux drogues…   

Diego Maradona était un être phénoménal sur et en dehors des terrains de football. Il a vécu sa vie à son image, en long et en large. Il assumait parfaitement sa dépense aux drogues, comme sa relation privilégiée avec Fidel Castro à une période où le leader cubain était « persona non grata ». Il avait côtoyé également d’autres leaders sud-américains controversés, Morales et Chavez.

Malgré un don du ciel, il passa plus de temps en cure de désintoxication que sur les terrains de football et ce, à cause de son addiction aux drogues.

De Diego Maradona, on gardera le souvenir d’un génie du football qui a, gaspillé, certes son talent à cause de la drogue, mais les passionnées du football ne retiendront de lui que ses prouesses sur les terrains. Même à l’entraînement, c’était un génie. Tout le monde se souvient du jour où, à lui seul, il a fait le show en dansant avec le ballon sur un air de musique enchantant une foule en effervescence.    

Le monde du football est endeuillé. Diego Maradona n’était pas seulement idolâtré à Naples, mais partout dans le monde. C’est bien dommage qu’il ait été dépendant aux drogues. Sans, il aurait fait une carrière qu’aucun autre footballeur n’aurait connue. Malgré cela, il a fait une carrière extravagante. Sa vie était aussi extravagante… à son image. Adieu l’artiste ! Adieu le génie ! 

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Habib

    26/11/2020 à 17:54

    Il est tunisien par son père et argentin par sa mère, et il va este enterré aujourd’hui la preuve

    Répondre

Laisser un commentaire