Par Dr Inès ben amara

Les caractéristiques de la tortue de terre 
La tortue de terre possède des caractéristiques spécifiques à son espèce. Sa carapace est formée d’os, de cartilage et d’écailles, elles-mêmes constituées de kératine. Les tortues peuvent survivre à des dommages graves grâce à leurs carapaces.
La carapace est formée de deux parties : la partie dossière et la partie ventrale ou plastron.
A la naissance, la carapace est souvent molle. Elle grandit avec l’âge jusqu’à ce que la tortue devienne adulte.
La carapace est alimentée par de petits vaisseaux sanguins et sa croissance s’effectue en cycles. Lorsqu’un cycle est terminé, un anneau se forme sur la carapace. On peut alors compter approximativement l’âge de la tortue.

L’habitat de la tortue de terre 
La tortue est curieuse, c’est pour cela qu’elle aime se balader, il faudra donc lui prévoir un terrarium ou enclos jusqu’à 10 fois sa longueur.

L’alimentation de la tortue de terre 
La tortue n’a pas de dents, elle déchiquète la nourriture et l’avale tranquillement.
Il est conseillé de déposer la nourriture toujours au même endroit dans l’habitat.
Son repas doit correspondre à 5 % de son poids si elle est adulte et 10 % si elle est juvénile. La fréquence des repas sera de 2 à 3 fois par semaine pour les adultes. Son menu devra être composé de :
• 90 % de végétaux
• 8 % de fruits
• 2 % de vers de terre, escargots ou insectes.

La reproduction 
Les mâles sont généralement plus petits que les femelles.
Le mâle possède une queue plus épaisse car elle contient son appareil reproducteur, elle est aussi plus longue.
Chez le mâle le plastron est concave, alors que chez la femelle il est plat.
La tortue est ovipare et la maturité sexuelle est en moyenne de 10 ans.
La parade d’accouplement est très typique des tortues de terre. Une fois le printemps bien entamé, que les températures commencent à remonter et les animaux bien nourris, le mâle se met en quête d’une femelle.
Il y a d’abord la prise de contact avec le nez, puis un hochement de la tête pour prévenir la femelle que c’est avec elle que le mâle veut se reproduire.
Quelques semaines après l’accouplement, la femelle s’arrête momentanément de s’alimenter et va se mettre en quête d’un site de ponte qui sera exposé au Sud. Elle y pondra ses œufs et il faut attendre près de 3 mois en moyenne selon les conditions climatiques avant de voir des bébés tortues sortir du trou.
La femelle pourra pondre entre 2 et 4 fois durant l’année.

*Je dédie cet article a mon petit neveu et sa tortue Lola

 

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *