Même les supporters les plus passionnés de l’Espérance souhaitent une sérieuse opposition de la part des rivaux afin que la compétition recouvre son charme d’antan.

Ce dimanche, l’Espérance Sportive de Tunis, champion sortant, ouvrira contre l’Avenir Sportif de Soliman pour le compte de la première journée du championnat national 2020-2021.

Et comme à son accoutumée, l’Espérance place ce titre national parmi ses priorités et ses objectifs de la nouvelle saison. A ce jour, le club de Bab Souika s’est adjugé la part du lion au palmarès de la compétition nationale avec trente titres épinglés à son tableau de chasse. Ce qui constitue un record difficile à égaler ou à battre par un autre club tunisien, puisque ce nombre avoisine la moitié des titres enregistrés depuis l’Indépendance. A rappeler, à ce sujet, que les poursuivants immédiats de l’EST au palmarès sont le Club Africain avec treize titres et l’ESS avec dix titres. C’est dire la nette suprématie de l’Espérance qui reste sans bavure et qui ne semble pas prête à être discutée, étant donné qu’au cours des dix dernières années, l’Espérance a remporté huit titres de championnat, ne laissant ainsi presque rien à ses rivaux.

Et l’on se demande déjà qu’est-ce qu’il en sera cette saison? Est-ce que l’Espérance va pouvoir poursuivre sa domination ou bien y aura-t-il de la concurrence dans l’air?

A ce propos, même les supporters les plus chauvins du doyen des clubs tunisiens vous diront qu’ils souhaitent vivement voir de sérieux postulants à la consécration finale, afin de donner plus de charme à la compétition.

L’EST, l’USM et les autres

Pour le moment, on peut avancer que la saison 2020-2021 ne ressemblera pas à ses précédentes et que plusieurs équipes semblent prêtes à tenter de voler la vedette à l’Espérance.

Le premier concurrent sérieux et capable de jouer ce rôle n’est autre que l’USMonastirienne, détentrice de la coupe de Tunisie.

Cette sympathique équipe, qui épate depuis deux saisons déjà, est fin prête pour jouer les premiers rôles en championnat.

Il y aura aussi le Club Africain qui fête son centenaire et qui cherche à rehausser cet événement de la plus belle manière.

Quant à l’ESS et au CSS, ils restent toujours des rivaux historiques capables des plus belles prouesses.

Et malgré les problèmes administratifs et financiers qu’ils connaissent, leur désir de renouer avec le triomphe reste toujours vivace. Pour ce faire, ils seront tout le temps boostés par leur magnifique public. Et c’est tant mieux pour la nouvelle saison que nous voulons différente des autres.

Une Espérance fin prête

Pour ce qui est des potentialités de l’Espérance, cette saison, elles seront très importantes comme d’habitude. Après le consistant renfort effectué au niveau de l’effectif, la large opération de recrutements réalisée et qui se poursuivra encore et encore, l’Espérance reste, une fois de plus, le premier candidat à convoiter le titre grâce à ses moyens et à sa bonne gouvernance.

Mais on ne le répétera jamais assez, les supporters de l’Espérance restent toujours très passionnés par la couronne africaine de la Ligue de champions, beaucoup plus que par les titres locaux !

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire