Hassouna Nasfi, SG de Machrou Tounès, annonce une réunion, lundi prochain, entre les deux partis en vue d’examiner les mécanismes d’unification

Le secrétaire général du mouvement Machrou Tounès, Hassouna Nasfi, a indiqué hier que le parti a entamé des concertations avec le mouvement Niaa Tounès (camp de Hammamet) dans la perspective de rechercher des points de rapprochement entre les deux partis afin de se présenter aux prochaines élections dans des listes communes.

«Les concertations qui sont à un stade avancé s’inscrivent dans le cadre des efforts visant à rassembler le Nida historique et la famille centriste démocratique», a-t-il déclaré à l’agence TAP.

Et d’ajouter : «Le processus est essentiellement politique et à caractère partisan avant d’être parlementaire». Le processus d’unification se fera au niveau des deux partis, a-t-il insisté.

Une réunion est prévue, lundi prochain, entre les deux partis politiques afin de se concerter davantage sur les mécanismes d’unification, a-t-il fait savoir, précisant que la question de la direction à la tête de la nouvelle coalition n’a pas été, à ce jour, débattue.

Sur un autre plan, Machrou Tounès a expliqué dans une déclaration publiée hier que la réunion a regroupé les blocs parlementaires des deux partis dans le but d’identifier les moyens de coordonner entre eux pour la durée restante de la législature.

«Cette réunion constitue un pas en avant vers l’unification du pôle national moderne», a-t-il estimé, ajoutant que le mouvement poursuit le dialogue avec les partis Tahya Tounès, Al-Badil ainsi que nombre d’indépendants.

Créé en 2012, le mouvement Nida Tounès (centriste) avait remporté les élections législatives et présidentielle de 2014, se plaçant au premier rang avant le mouvement Ennahdha vainqueur des élections de 2011. Le parti a été conduit par le président de la République, Béji Caïd Essebsi.

Nida Tounès a connu des scissions qui ont donné lieu à la formation de plusieurs partis, notamment Machrou Tounès, Bani Watani, Tounes Awalan (avant sa fusion avec Al-Badil) et Tahya Tounès.

Deux directions avaient émané du congrès électif de Nida Tounès, organisé les 6 et 7 avril dernier à Monastir et dont les travaux ont été émaillés de conflits. Sofiène Toubel a été élu président du Comité central de Nida Tounès, à Hammamet, alors que Hafedh Caïd Essebsi a été porté à la tête de ce même comité, à Monastir.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire