Le projet Lemma pour la réintégration des Tunisiens de retour de l’émigration vient d’être clôturé dans sa partie dédiée au gouvernorat de Bizerte. Dix-huit projets de développement ont été créés, dans ce cadre, générant une trentaine d’emplois.
Le projet Lemma a été lancé, dans le gouvernorat de Bizerte, en novembre 2017. L’association Création et Créativité pour le Développement et l’Embauche s’est chargée de l’encadrement d’une vingtaine de jeunes du gouvernorat, six issus de la région et 14 émigrés de retour dans le pays de manière volontaire ou qui ont été expulsés, faute de visa. Après 17 mois d’accompagnement et de suivi, 18 projets ont été créés dans divers domaines (commerce, ferronnerie, services, pâtisserie, centre agréé pour cours de rattrapage)…
Une subvention de 16750 dinars (5 mille euros) est accordée à chaque bénéficiaire, l’équivalent de 80% de la valeur du projet, indique le directeur régional de la formation professionnelle et de l’emploi, Bechir Jaziri.
Le projet Lemma initié dans le cadre du partenariat pour la mobilité entre la Tunisie et plusieurs pays de l’Union européenne (Belgique, France, Italie, Pologne, Portugal et Suède, en plus de l’Allemagne et de la Suisse) vise la réintégration d’une centaine de Tunisiens de retour dans leur pays, notamment à Bizerte, Mahdia, Jendouba et Tunis.
Vu son succès, le projet devra être généralisé à d’autres régions du pays, estime la présidente du projet, Nassima Clerin.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *