Re-StartUp, le programme de reconversion professionnelle vers les métiers numériques, entame sa dernière phase avec la mise en place d’un «Speed-recruiting» entre candidats formés et startup intéressées.

Le programme Re-startUp, édition 2020 répond principalement à la crise sanitaire et permet à des personnes ayant perdu leur emploi, suite à la crise de la Covid-19, de suivre une formation professionnelle pour devenir développeur «FullstackJavascript». Il met en relation les candidats avec les startup en demande et facilite le recrutement inclusif auprès de ces dernières.

Puisque 49% des startup indiquent avoir des difficultés à recruter en Tunisie, l’association «Tunisian Startup» s’est alliée à la Fondation «Friedrich-Naumann- Stiftungfür die Freiheit» (FNF) et «Go My Code» afin de financer et implémenter le programme courant 2020.

Re-StartUpMeet : la dernière phase du programme Re-StartUp

Après la phase de sélection de cet été, 13 candidats ont pu suivre une formation métier intensive pour devenir Développeur «FullStack JavaScript» durant plus de 3 mois. La formation ayant pris fin début décembre, les candidats vont pouvoir rencontrer de potentiels recruteurs lors de l’évènement de clôture de demain vendredi 18 décembre, à travers un «Speed-recruiting» 100% en ligne.

La résultante de cette formation signe déjà un indicateur de succès, en comptant le recrutement de deux candidats avant la date de l’évènement.

Au programme de cet évènement de clôture, 3 «keynotes» aborderont ces nouveaux enjeux et défis de l’emploi. Il y sera aussi discuté, entre autres, du cadre pratique des solutions de recrutement proposées et de l’environnement complexe auquel les startup ont dû faire face pour s’adapter. Et le final se fera via le «Speed-recruiting», Startups & les candidats du»Re-startup program».

Re-startup program – édition 2020 : un programme pilote prometteur

Cette première édition a permis de mettre en place un partenariat tripartite entre 3 acteurs engagés sur les problématiques de l’emploi : «Tunisian Startup», qui souhaitait avant tout faciliter le recrutement de Développeurs Junior au sein des startup adhérentes ; Friedrich-Naumann-Stiftungfür die Freiheit (FNF), qui souhaite améliorer l’employabilité des Tunisiens en cette période de crise. «Go My Code», qui permet à des personnes de tous secteurs à se reconvertir vers les métiers de demain : les métiers du numérique. Sa présence multiple sur le territoire tunisien a permis aux candidats de pouvoir profiter d’un accompagnement au sein de ses espaces à Tunis, Sousse et Sfax.

Pour cette édition pilote, seuls 13 Tunisiens ont pu être accompagnés, ce qui a permis de tester les rouages du programme et prouver son efficacité. A l’horizon 2022, le programme Re-startup compte pouvoir assurer la reconversion professionnelle et le recrutement dans les métiers du numérique à plus d’une centaine de Tunisiens.

Afin de mieux découvrir les tenants et aboutissants du programme, le Webinair “Re-Startup Meet” se déroulera demain vendredi 18 décembre, à partir de 10h00, avec des inscriptions à faire en ligne.

Au programme, dès 10h00, les défis de l’emploi à l’heure du coronavirus et les enjeux de la reconversion professionnelle vers les métiers du numérique. Les solutions pour faciliter le recrutement au sein des startup. Comment les startup s’adaptent face à la crise sanitaire, et le «Speed-recruiting Startups & candidats Re-startUp program». 

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire