Ligue 1 | 3e journée : Le Stade Tunisien ne plaisante pas !

Les Stadistes ramènent une précieuse victoire de Kairouan et logent en pole position.
L’OB au finish, l’ESM au mérite.

La série de rencontres comptant pour la 3e ronde de Ligue 1 s’annonçaient déjà déterminantes pour la JSK et le CAB. Et si les Aghlabides pouvaient ultérieurement se refaire une santé, en se mesurant à l’OB, dans le cadre de la mise à jour du championnat (la JSK et l’OB comptent un match en moins), le CAB devait forcément rompre avec ce cycle de revers et retrouver de la hauteur. Passons maintenant à des clubs mieux lotis tels que le ST et l’ASR. Irrésistibles face au CAB  mais quelque peu poussifs contre les Béjaois, les Bardolais se déplaçaient à Kairouan avec l’envie de marcher sur les pas du voisin clubiste africain, victorieux au stade Hamda Laouani. L’ASR à son tour  semblait à son aise dans ce costume de  future révélation de la Ligue 1. Et pour cause, Réjiche a battu l’UST et a malmené le CA dans son fief.   Les deux derniers acteurs du jeu d’hier sont l’OB et l’ESM, deux équipes  qui gardaient jusque-là  la main volet hiérarchie,  sans pour autant oublier  que la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui. L’OB a mérité sa parité face au ST tout en comptant un match en moins à disputer. Quant à l’ESM, elle n’a pas à rougir de son revers face à l’ESS, ni suite à sa parité contre l’USBG.

Démonstration stadiste

Passons au déroulé des rencontres. Chapitre faits saillants, du côté de Kairouan, le Stade Tunisien n’a pas fait mystère de ses intentions en foulant la pelouse  Kairouanaise.  Le temps de jauger l’adversaire,  de laisser passer l’orage et de se projeter en fin de premier half. 42’, Bilel Ait Malek permet aux Stadistes de tenir un précieux avantage.  Et ce n’est pas fini puisque le Stade enfonce le clou à la 46’ par Victor Abata. Les Bardolais sont en roue libre et le calvaire va se poursuivre pour une JSK débordée par les rafales stadistes. 68’, Bilel Mejri triple la mise pour le ST et signe même un doublé quelques minutes plus tard. Désemparée, la JSK constate les dégâts.  La qualité de l’effectif kairouanais ne promet pas grand-chose, à vrai dire

Alerte rouge à Bizerte !

Les Sahéliens de Réjiche, à leur tour, ne trouveront pas la faille face aux Cigognes de Béja. Match nul à la pause, tout comme pour les Miniers face au CAB. De retour des vestiaires,  Métlaoui revient cependant avec de sérieuses intentions. Le temps d’acculer les Cabistes tout d’abord, puis de finir par tromper la vigilance du portier adverse. Foued Timoumi est passé par là à la 52’, et le CAB a forcément de quoi s’inquiéter, vu son bilan jusque-là négatif (trois matchs, trois défaites) ! Rejiche, à son tour, sera piégée par une accélération de Mourad Hedhli.  Un but gag tout bénéfice pour l’OB suite à une sortie fatale du gardien de l’ASR. Un but providentiel pour les Béjaois, intervenant à la 91’. Le coach Chaker Meftah est aux anges : Le coup parfait pour l’OB !

C’est une journée jouée en quatre actes, avec une moisson offensive meilleure que la dernière journée grâce notamment aux quatre buts du Stade et les trois du CSS Samedi. Ce n’est qu’un début de saison (spéciale rappelons-le), inutile de dresser des bilans, tout le monde rôde à degrés différents. Mais déjà des équipes au rouge doivent réagir vite avant de s’enliser.

Laisser un commentaire