La conférence se tiendra en ligne le 26 décembre et réunira d’éminents experts issus de divers pays maghrébins et arabes, dont notamment l’ancien ministre de  l’Industrie et des PME, Slim Feriani, et l’ancien ministre des Finances, Slim Besbès.

C’est dans ce contexte difficile que traversent les pays du monde et plus particulièrement les pays arabes et africains que se tiendra  la conférence internationale sur les lois et les procédures relatives à l’initiative économique et au lancement des start-up, sous le signe “Ensemble tournons-nous vers l’avenir”. L’événement est organisé par l’Association tunisienne des finances, avec la collaboration du forum international des services et des consultations et de plusieurs organisations et associations arabes et africaines, sous les auspices de l’Université Mustapha Stambouli de Mascara (Algérie)  et du laboratoire du droit maritime et du transport d’Algérie. Le débat en ligne aura lieu le 26 décembre à partir de 10 heures (heure de Tunis et d’Alger) et réunira d’éminents experts issus de 12 pays, dont notamment l’ancien ministre de  l’Industrie et des PME, Slim Feriani, les anciens ministres des Finances, Slim Besbès, et Lamia Zribi ainsi que des professeurs universitaires maghrébins et arabes. Plusieurs thématiques relatives à l’entrepreneuriat des jeunes seront abordées. Le débat  s’articule autour des trois axes principaux suivants:

1 – Le rôle du développement des PME: les intervenants traiteront de l’importance des PME dans, notamment,la création d’emplois, l’impulsion des exportations, l’incitation à l’innovation, la mobilisation des ressources financières et  l’accroissement du PIB.

2 – Les mécanismes de soutien et d’incitation mis en place par l’Etat aux bénéfices des PME : dans ce cadre, les panélistes débattront de l’impact des politiques fiscales sur l’incitation à l’investissement dans les PME mais aussi du rôle des instances gouvernementales pour garantir la pérennité des entreprises. 

3 – La jeunesse arabe et les opportunités du développement: des thèmes d’actualité comme la préparation aux métiers du futur, les nouvelles technologies, l’autonomisation sociale des jeunes, les jeunes arabes et les opportunités de l’investissement numérique, l’intelligence artificielle et les solutions numériques… seront abordés. 

Il est à noter  que l’Association tunisienne des finances a été créée en 2017. Parmi ses objectifs figurent la sensibilisation et le renforcement de l’action participative dans le domaine des finances. Elle compte parmi ses membres d’éminents experts économiques et financiers.    

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire