Trois ultimes tests face au club français avant le départ en Égypte.

A moins d’une petite dizaine de jours du coup d’envoi de la 27e édition  du championnat du monde qu’abritera l’Egypte, le sept national, en phase terminale de son programme de préparation, n’a plus que trois ultimes tests à disputer. Et ceux-ci ,ô coïncidence, sentent l’odeur de l’Hexagone, puisqu’ils seront livrés au club français d’Ivry. Sans être gourmands, nous aurions bien aimé voir un sparring-partner plus costaud pour en tirer le meilleur profit. N’empêche que l’US Ivry n’est pas à refuser. En effet, outre sa longévité en championnat de France de première division où il a toujours donné des frissons aux grosses cylindrées de la compétition, l’équipe compte actuellement trois internationaux qui seront avec les Bleus au Mondial ,ainsi que deux internationaux étrangers, en l’occurrence le gardien de but Mate Sunjic et l’arrière gauche Adama Sako. Et puis, rien ne vaut le contact avec le handball français, le meilleur dans le monde au cours des quinze dernières années.

Une purge inespérée

Pour le test de ce soir (18h00 à la salle de Hammamet), on verra si la…purge opérée dimanche en sélection sera salutaire ou pas. Une purge inespérée mais si retentissante qu’elle a entraîné la mise à l’écart de deux des principaux éléments du sept national, et non des moindres : Oussama Hosni et Marouen Chouiref, coupables d’un impardonnable écart de conduite au terme du dernier tournoi international de Doha (Qatar). Du coup, la composition du groupe a été chambardée, avec, de surcroît, l’éviction de Ghazi Memmich auquel le sélectionneur a préféré le jeune pivot qui monte, Ghali Ben Ghalia, et Islam Jebali. En opérant tous ces changements avec une telle audace, Sami Saidi a-t-il fait le bon choix ? Les événements lui donneront-ils raison ? Faisons-lui confiance, pour l’intérêt national.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire