L’ambassadeur indien a indiqué que la Tunisie dispose de capacités pour adhérer  à l’initiative de coalition internationale en faveur de l’énergie solaire, qui a démarré sur initiative de la France et de l’Inde.

Le  développement des relations économiques entre la Tunisie et l’Inde a été au centre de la rencontre qui a eu lieu entre Mme Salwa Sghaïer, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines au siège de son département, le 5 janvier 2021, avec Puneet R. Kunda, ambassadeur de l’Inde en Tunisie, en présence d’un nombre de hauts cadres du ministère et des établissements sous tutelle.

La rencontre a abordé les perspectives de coopération et de partenariat économique entre les deux pays, notamment dans les secteurs de l’énergie, les énergies renouvelables et les mines. A noter que  la Tunisie a mis au point une stratégie relative à  la promotion des énergies renouvelables pour les années à venir en impliquant les différents intervenants concernés dans le secteur de l’industrie notamment.

Le secteur du phosphate intéresse l’Inde

Mme Sghaïer s’est félicité de l’importance accordée aux relations bilatérales liant les deux pays, ajoutant que le partenariat économique privilégié entre la Tunisie et  l’Inde concerne plusieurs domaines, et principalement, le phosphate et les engrais. La ministre a souligné que les domaines de la coopération économique offerts sont larges pour les deux pays.

De son côté, l’ambassadeur indien s’est dit satisfait du niveau des relations atteint par les deux pays dans plusieurs domaines formulant le désir de son pays de renforcer davantage le partenariat bilatéral, notamment dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et des énergies renouvelables et des mines.

L’ambassadeur indien a indiqué, par ailleurs, que la Tunisie dispose des capacités pour adhérer  à l’initiative de coalition internationale en faveur de l’énergie solaire, qui a démarré sur initiative de la France et de l’Inde.

Mme Salwa Sghaïer a précisé que la Tunisie ambitionne de produire 30% de l’électricité à partir des énergies renouvelables à l’horizon  2030 et de diminuer les émissions du gaz provenant des énergies fossiles dans l’atmosphère, et ce, en incitant les consommateurs à utiliser davantage les énergies propres.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire