Les Tunisiens payeront-ils leur vignette auto cette année ? Ulcérés et scandalisés par l’état catastrophique des routes truffées de trous béants, d’ornières et de nids-de-poule dans les zones urbaines où ils habitent, des citoyens, propriétaires de leurs véhicules s’interrogent aujourd’hui sur la réelle affectation de l’argent provenant de l’acquittement des vignettes auto en Tunisie d’autant plus qu’une partie est supposée servir à l’entretien et à la maintenance des routes, aux travaux de réparation des revêtements des chaussées, au renforcement des points noirs…

Au regard, en effet, de l’état déplorable des chaussées dans plusieurs cités, communes et délégations, on est bien en droit, en effet, de s’interroger à quoi sert et où va l’argent de la vignette auto en Tunisie. Sert-il finalement à renflouer uniquement les caisses de l’Etat qui périclitent ? Samedi dernier, des internautes  en colère ont lancé le hashtag «nous ne payerons pas la vignette tant que les routes ne seront pas réparées

Mais cette campagne obéit davantage  à la volonté de dénoncer l’état des routes qu’à celle de se dérober et de ne pas s’acquitter de cette taxe de la circulation. Cette année, il y a lieu de souligner que selon l’article 14 du projet de loi de finances 2021, toute personne physique ou morale ne pourra s’acquitter de sa vignette que si sa déclaration fiscale est en règle.

Il y a lieu de rappeler aussi que le dernier délai pour payer la vignette est  fixé au 5 mars pour les voitures immatriculées pair et au 5 avril pour les voitures immatriculées  impair.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Abidi

    10/01/2021 à 11:09

    Soyez sans crainte la plate-forme sajalni relative à notre génie de ministre va résoudre tous nos problèmes donc payez et payez vous êtes entre les mains de génies

    Répondre

Laisser un commentaire