Les deux cadors sont redevables d’une réaction.

En perte de vitesse depuis quelque temps, l’Etoile Sportive du Sahel s’attaque aujourd’hui à un CA plongé dans le doute, quoique le dernier rendement des Clubistes à Bizerte soit assez révélateur du potentiel du groupe. A l’épreuve du déplacement, l’ESS entend donc bondir au classement et ne plus se disperser en cours de route. Jusque-là, les Etoilés sont idéalement placés, même s’ils auraient pu antérieurement garder le contact avec les places d’accessit.

Ce faisant, la défaite face au tenant et le partage des points à Sousse contre l’UST ont produit leur effet. L’ESS a ponctuellement accusé le coup, marquant le pas, alors qu’elle semblait prendre son envol tantôt.  Cela dit, l’escouade de Jordan Vieira a encore de la marge, sachant qu’elle doit se mesurer au CSS dans le cadre de la mise à jour du championnat. Et en cas de victoire, les coéquipiers de Zerdoum atteindront de nouveau le haut du pavé.

Nous n’en sommes pas encore là. Cet après-midi, Coulibaly, Gonzales et Hamza Lahmar miseront sur une certaine démobilisation clubiste pour tenir un résultat. En face maintenant, le choc psychologique imputable au changement d’entraîneur a «modérément» produit son effet. Si le CA n’a pas gagné à Bizerte. Il a joué d’égal à égal, tantôt sur sa vraie valeur même.

Certes, l’efficacité offensive est encore largement tributaire de la forme de Chamakhi. Mais le CA progresse dans le jeu comme entrevu face au CAB. A ce titre, Karim Bouaicha a su non seulement galvaniser ses troupes mais surtout  réaliser ce dosage entre apprentis et tauliers. Après avoir bu le calice jusqu’à la lie, que ce soit face au CSS, l’ESM et l’USBG, le CA n’a plus droit à l’erreur. Il doit se réinventer et surtout frapper un grand coup face à un cador de la compétition. Les Clubistes croisent les doigts.

Avantage aux Bardolais

Une autre rencontre non dénuée d’intérêt mettra aux prises les Bardolais du Stade Tunisien aux Miniers de Métlaoui. Confirmation pour le ST, auréolé par sa victoire à Soliman ? Ou réaction de l’ESM, battu dans son fief par des Béjaois irrésistibles ? Avantage aux coéquipiers de Bilel Aït Malek, quoique l’ESM de Kais Yâakoubi soit capable de se transcender dans ce genre de rencontres.Pour revenir au ST, sous la houlette de Nassif Bayaoui, l’équipe a su retrouver toute sa splendeur et fraîcheur récemment. Maintenant, il s’agit de ne plus se montrer inconstant et de s’inscrire dans la durée. Le haut niveau n’est pas loin pour le Stade Tunisien.

L’OB sur du velours ?

Enfin, du côté du stade Boujemaâ-Kmiti, les Béjaois tenteront la passe de deux. Après leur démonstration de force face à l’ESM, les poulains de Chaker Meftah entendent garder leur élan face aux Cabistes. Des «Requins du Nord» qui n’arrivent pas à décoller, même s’ils ne sont qu’à quelques unités du ventre mou du classement. Larbi Zouaoui trouvera-t-il les mots qui pourront ressusciter le CAB ?.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire