La victoire des gars du Ribat  face à la JSK a été, certes, longue à se dessiner, mais elle vaut son pesant d’or.


Les trois points engrangés suite à la première victoire de la saison face à la Jeunesse Sportive Kairouanaise au stade Mustapha Ben Jannet sont précieux. Après avoir dominé outrageusement la partie en termes de possession de balle et de tirs face à son adversaire aghlabide, le but salvateur des Bleus est venu au moment le plus attendu. En effet, la JSK a récolté préalablement, un carton rouge qui va anéantir ses chances de ramener un point de Monastir. Le Congolais Junior Mbélé a ainsi marqué un but imparable à la 68’, exactement vingt minutes après l’infériorité numérique constatée de la JSK, suite à l’expulsion de Aouni Ramez qui a taclé dangereusement, des deux pieds, le joueur monastirien, sorti sur blessure. Dans l’optique de la prestigieuse confrontation avec le Raja Casablanca du Maroc en coupe de la Confédération africaine, dans un mois, l’équipe monastirienne doit récolter en priorité des points en championnat. Cela pour ne pas se faire larguer au classement général puisque l’USM occupe la douzième place. Le club sahélien sort enfin de la zone de la relégation grâce à ce premier succès en six matchs de L1. Retour au jeu. Avec dix-sept tirs dont neuf cadrés contre trois au total, tous non cadrés pour la JSK, l’USM a fait pencher largement la balance en sa faveur après une longue période de domination stérile.

Efforts récompensés…

La récompense vient à point à celui qui va la chercher au bout de l’effort. En attendant la manière à cause du manque d’efficacité devant les buts, les gars du Ribat ont tenu un résultat. L’équipe «Bleu et Blanc» a débuté la rencontre tambour battant, sans parvenir à scorer en première mi-temps. En seconde période, le rythme plus élevé du match a fini par apporter le précieux but, même si d’autres ont été ratés par Zied Aloui, Ali Amri et consorts. L’addition aurait pu être plus salée pour les visiteurs, n’eût été la maladresse des attaquants usémistes. Ali Amri a vendangé une occasion en or à quelques centimètres du but en fin de rencontre. Sans conséquences sur le résultat de la partie. Volet défensif, l’équipe a été rarement inquiétée au cours de la partie à cause de la faible opposition des Aghlabides. Ce faisant, le gardien de but Béchir Ben Saïd a passé un après-midi bien tranquille dans les bois.

Alternatives payantes

L’analyse technique des puristes sur ce match frise l’unanimité sur le décollage de l’USM en championnat. Certes, les étrangers, tels Okpotu et Moses, colonne vertébrale du jeu usémiste l’an passé, notamment au milieu, manquent cruellement à l’équipe. Mais avec le temps, l’USM a su se réinventer. Volet déclarations d’après-match maintenant, le défenseur latéral droit, Zied Machmoum, est content de la victoire qui vient à point nommée en affirmant: «On a raté beaucoup d’occasions, mais on marqué un but, et le plus important, ce sont les trois points empochés». Le coach usémiste Lassaâd Jarda Chebbi a, quant à lui, parlé d’un turnover gagnant. Il faut dire que six joueurs issus du dernier déplacement en Egypte en milieu de semaine n’ont pas disputé la rencontre. Lassaâd Jarda n’a pas caché sa satisfaction à l’issue de la rencontre : «On a gaspillé énormément d’occasions. Malgré cela, avant la rencontre, nous avons gardé les Jelassi, Fehmi Ben Romdhane et Mohamed Saghraoui sur le banc de touche». Ils sont rentrés, toutefois, en cours de partie pour apporter leur expérience dans la gestion du match. Un grand soulagement dans les rangs du staff technique de l’USM qui doit jongler entre les compétitions, chose peu commode avec, parfois, trois matchs par semaine à disputer. Prochain match, demain, à suivre de l’USM avec un déplacement au stade Khouaja de Mahdia (toujours à huis clos) pour y défier son voisin de l’AS Réjiche. Un seul mot d’ordre : la victoire !

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire