On savait que le CAB était capable d’une telle performance. Les progrès réalisés depuis les derniers matches sont évidents. Les récentes prestations en sont la parfaite illustration ! On peut affirmer aujourd’hui que l’arrivée de Larbi Zouaoui a fait son effet. Certes, l’équipe a perdu sous sa direction face à l’UST, mais il a fait tourner le compteur. En outre, le CAB joue beaucoup mieux qu’en tout début de saison. Contre l’OB, les Cabistes se sont dépensés à fond pour ramener de Béja une victoire qui leur échappait depuis la saison 1998-1999. Le staff technique a apporté, à cette occasion, des changements au niveau de la configuration convertissant Ala Dridi en latéral droit reléguant ainsi Kchok au banc des remplaçants et incorporant d’entrée l’autre Dridi, Élyes, à l’entrejeu couvrant Khalil Sassi sur le flanc gauche de la défense. Cette nouvelle stratégie a eu le mérite de donner plus de solidité à l’arrière-garde cabiste d’habitude fébrile. Le résultat est que le CAB n’a pas encaissé de but pour la première fois de la saison. Cette relative consistance au niveau de l’arrière-garde bizertine a facilité le repli de Trabelsi et Sabo, et, du coup, ces deux milieux défensifs ont évolué plus à l’aise que d’habitude dans la relance. Et c’est un pressing sur la défense adverse que le ballon échoit à Nader Jerbi qui trompe le gardien béjaois Amdouni.

Un volume de jeu respectable…
Les « Jaune et Noir» n’ont pas lésiné sur les efforts. Ils se sont dépensés comme de beaux diables aussi bien dans la récupération  du ballon, grâce au travail de l’infatigable Sabo et l’abattage de Trabelsi, que lors de la phase de construction des actions qui partent des pieds de Chattal même si ce dernier est un peu trop individualiste. Et pour que la boucle soit bouclée, Nader Jerbi s’est chargé  de la concrétisation. Ce jeune talent est l’une des révélations de ce début d’exercice dans cette formation cabiste. Avec la multiplication des matches, il pourra certainement étaler davantage son savoir-faire. Le CAB a fourni contre l’OB un volume de jeu respectable, ce qui augure un avenir plus optimiste. Mais attention, beaucoup de travail reste à faire. Il s’agit d’une équipe qui est en train de se bâtir.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire