On a assisté à des bousculades et des bagarres pour  trouver des places dans les moyens de transport public mercredi dernier ! Le spectacle était désolant bien que l’on soit généralement habitué à ce genre de comportement chez les usagers des moyens de transport public lors des grandes occasions et des fêtes…

Le problème de l’encombrement dans les transports publics — qui poussent même les usagers à se bousculer afin de monter à tout prix dans les locomotives, qui sont parfois déjà en marche, ne se souciant guère de leur sécurité ou courant le risque de tomber ou trébucher, ou chercher une place de force pour monter dans un louage, en provoquant parfois une querelle — ne se résoudra apparemment jamais.

Surtout lors des évènements spéciaux, notamment les fêtes de fin d’année, les fêtes de l’Aïd ou toute autre occasion qui incitent les gens ne disposant pas de voitures personnelles à se précipiter pour réserver des places dans les moyens de transport en commun afin de pouvoir rentrer chez eux ou dans  leurs villes natales. Mercredi, notamment, et suite à l’annonce (mardi) de la décision prise du confinement général durant ces quatre jours et qui a débuté jeudi, ainsi que la maintenance du couvre-feu, mais avec des modifications horaires, débutant à partir de 16h00, les transports publics de différents types (louages, bus, métros, trains de grandes lignes ou ceux de la banlieue sud) ont connu une affluence anormale auprès des usagers habituels de ces moyens , voire des scènes de bousculades dans certains cas, dans le but juste de chercher des places vides dans ces moyens de transport !

Ce comportement absurde et inexplicable auprès des usagers n’est pas inhabituel, il est déjà monnaie courante depuis une dizaine d’années et trouve ses origines dans le fait que nous savons très bien que le Tunisien n’as pas de bonnes relations de confiance avec les moyens de transport public, toujours défaillants côté sécuritaire, côté respect des horaires et côté disponibilité, ce qui explique entre autres ce comportement qui reste tout de même irresponsable et incivique.

La responsabilité est, en effet, partagée entre tout le monde. Le ministère du Transport et les parties concernées devraient améliorer la qualité des services offerts aux citoyens et usagers de moyens de transport public sur tous les plans et proposer un minimum de confort, de disponibilité, de sécurité  à tous ceux qui sont dans l’obligation d’utiliser les moyens de transport en commun. Les citoyens, quant à eux, devraient s’armer de patience et adopter un comportement raisonnable et plus responsable, car après tout, inutile de se bousculer de cette manière et de se précipiter pour monter dans les rames du train ou autres moyens de transport. Finalement, tout le monde va rentrer, avec un peu de retard, peut-être, mais on va finir par rentrer chez soi !

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire