Le Chef de l’Etat a demandé aux doctorants protestataires de présenter des propositions concrètes permettant de trouver des solutions à leurs doléances.

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a rencontré samedi après-midi les doctorants, chercheurs sans emploi, qui observent un mouvement de protestation pacifique et une grève de la faim au siège du ministère de l’Enseignement supérieur, pour revendiquer le droit à l’emploi.

«Lors des discussions qu’il a eues avec les protestataires, Said s’est engagé à recevoir quelques membres de ce mouvement au début de la semaine prochaine au Palais de Carthage afin d’examiner les moyens susceptibles de trouver une solution à ce dossier dans les meilleurs délais», a indiqué la représentante du mouvement des doctorants-chercheurs sans emploi, Manel Selmi.

«L’état de santé d’un nombre de doctorants-chercheurs en grève de la faim s’est détérioré et a nécessité leur transport en urgence à l’hôpital» a-t-elle précisé.

Le Chef de l’Etat a demandé aux doctorants protestataires de présenter des propositions concrètes permettant de trouver des solutions à leurs doléances.

Des représentants du bloc démocratique à l’ARP (Courant démocrate et Mouvement Echaâb) se sont également rendus sur les lieux du sit-in, a-t-elle ajouté.

Selmi a déclaré à la TAP qu’une dizaine de doctorants-chercheurs au chômage ont entamé depuis 5 jours une grève de la faim sauvage, soulignant que leur état de santé s’est nettement détérioré, ce qui a nécessité leur transport en urgence à l’hôpital.

«Les protestataires réclament l’intégration professionnelle de leurs diplômes dans la fonction publique et le recrutement dans les laboratoires de recherches dans tous les ministères», a relevé Selmi.

Ils ont également appelé à démettre la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de ses fonctions, en raison de son «indifférence et la négligence de leurs revendications», ayant contribué à la crise.

A noter que l’agence TAP n’a pas réussi à avoir des éclaircissements de la part du ministère de l’Enseignement supérieur concernant le dossier des doctorants-chercheurs, malgré les nombreuses tentatives.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire