Le premier est déjà Tunis. Il a effectué hier la visite médicale avant de signer son bail d’un an et demi. Le second dispose d’une offre émanant d’un club qatari.


L’information a circulé dimanche soir sur les réseaux sociaux. Il a suffi que notre confrère de Bein Sports, Nizar Hanini, lâche l’info pour que les pages Facebook des supporters « sang et or » s’en emparent. Et si l’information a circulé si vite, c’est que notre confère de Bein Sports est connu pour être très proche du joueur.

Nous avons cherché à en savoir un peu plus. Selon nos sources, les négociations entre la direction de l’EST et Anis Badri ont été entamées depuis un certain temps. Le 8 octobre dernier, la séparation entre le joueur et son ancien club, Ittihad Djeddah, s’est officialisée. Une séparation qui a rendu les négociations avec l’EST plus faciles. Toutefois, le joueur, libre soit-il, s’est montré récalcitrant au départ sur le volet financier. Les deux parties ont fini par trouver un terrain d’entente et les choses se sont accélérées ces dernières 48 heures. Anis Badri est déjà à Tunis sachant que tous les détails du contrat ont été négociés. Le joueur a effectué hier matin la visite médicale avant d’apposer sa signature. La durée du nouveau contrat d’Anis Badri avec l’EST est d’un an et demi.

Un bon de sortie pour Khénissi

Si Anis Badri pouvait déjà retrouver les rangs de l’EST depuis le mercato estival avant qu’il ne s’éloigne du Parc B, Khénissi était également sur le point de quitter le Parc B à la dernière période estivale des transferts. Sauf que l’accord avec le club saoudien Al-Aïn est tombé à l’eau à la dernière minute.

Pour rappel, le contrat qui lie Yassine Khénissi à l’EST court jusqu’au 30 juin 2021. C’est dire qu’il est en mesure de signer un précontrat avec n’importe quel autre club. La direction du club pourrait le laisser partir dès ce mercato hivernal à condition que les deux parties s’entendent sur l’indemnité de départ à verser à l’EST. Le montant de cette indemnité en question revient principalement au joueur et à l’éventuel club acquéreur. C’est toujours mieux que de ne rien toucher le 30 juin prochain.

Selon une source digne de foi, Yassine Khénissi dispose d’une offre émanant d’un club qatari. Le joueur a exprimé l’envie de tenter une aventure à l’étranger et la direction du club lui a donné un bon de sortie. On en saura un peu plus dans les jours, voire dans les heures, à venir.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire