L’évolution du secteur banquier et financier suit son cours avec un choix pour les Fintech qui font appel à un écosystème digital. Le but est de fournir aux clients les meilleures prestations avec la sécurité et la rapidité requises. Pourvu que les clients adhérent massivement à ce nouveau service pour assurer sa réussite et sa pérennité.


On parle beaucoup des Fintech ces temps-ci, mais le commun des mortels ne sait pas de quoi il s’agit exactement. Pourtant, ce mode de services bancaires fait un tabac dans les pays développés, y compris dans les continents européen et américain. Plus que de simples prestations informatiques offerts par les banques, les Fintech font partie de tout un environnement digital, géré par les établissements financiers pour faciliter la bonne gouvernance tout en permettant aux clients qui adhérent à ce système de bénéficier de prestations rapides, sécurisées et performantes. Un investissement colossal à prévoir dans ce cadre pour lier toutes les banques à un réseau digital capable de satisfaire tous les besoins des clients.

Les banques vont ainsi passer à un palier supérieur des prestations, ce qui leur permettra d’être plus compétitives, et au même niveau que les banques étrangères, notamment européennes. Déjà plusieurs banques ont terminé leur digitalisation en proposant plusieurs services en ligne, comme la consultation du solde, l’utilisation de la monnaie électronique, la demande des crédits et autres opérations qui peuvent être faites en temps réel à partir de son Smartphone ou de son ordinateur. La réaction des clients des différentes banques ne s’est pas fait attendre, puisque ces derniers ont exprimé leur satisfaction quant aux services à distance fournis et qui ont fait gagner beaucoup de temps. Les clients ne sont plus obligés de se déplacer à leur agence bancaire pour effectuer les différentes opérations. En cette période de crise sanitaire, il est recommandé de réduire les déplacements et de recourir, dans la mesure du possible, aux services digitaux à distance.

La Sandbox, fierté de la BCT

C’est dans ce cadre, d’ailleurs, que la BCT a fait le choix de s’ouvrir sur tous les acteurs financiers innovants. De ce fait, le choix a été porté sur la Sandbox qui  est destinée à toutes personnes morales détentrices ou non d’un agrément, notamment les startup, et ce, sans limiter ni la liste des activités ni celle des produits concernés par la Sandbox. Le produit, le service ou la solution constituent une innovation de rupture ou une innovation incrémentale, significativement différente des offres existantes sur le marché tunisien et offre une nouvelle utilisation des technologies existantes (qui correspond notamment à un changement de support, à une modification des pratiques et apporte une évolution sensible à un produit déjà existant).

Le produit, le service ou la solution doivent offrir des avantages directs ou indirects identifiables pour les clients (par exemple, une amélioration de la sécurité ou de l’expérience client), lesquels devraient être appuyés par des estimations ou des démonstrations quantifiables. La communication doit être claire et écrite, informant les clients volontaires de l’objectif du test, ainsi que des risques et des indemnités éventuels. La solution doit être testée techniquement dans un environnement de laboratoire et les résultats du test devraient être mis à la disposition de la BCT.

Le candidat doit présenter des plans d’essais réglementaires bien élaborés et des mesures de protection appropriées et suffisantes pour protéger les clients volontaires. Ces plans doivent tenir compte de l’expertise technique nécessaire pour atténuer les risques, ainsi que des ressources financières pour couvrir les pertes éventuelles. Le candidat doit avoir l’intention et la capacité de déployer la solution proposée en Tunisie (et éventuellement ailleurs, par la suite) et doit faire part à la BCT d’un business plan réaliste.

Réussir le pari de la qualité

Le candidat à la Sandbox peut remplir le formulaire en ligne avec une brève description de sa vie professionnelle, y compris sa situation financière, ses compétences techniques et son domaine d’activité. Une description du service financier à expérimenter dans la Sandbox doit  également être fournie, en plus d’une description de la manière dont le candidat satisfait aux critères d’éligibilité accompagnée de preuves. Une évaluation de l’état de préparation du candidat aux tests, qui doit inclure les plans de tests, est nécessaire, outre les scénarios de test qui doivent inclure une estimation potentielle de pertes directes et indirectes et de l’impact de l’expérience.

Une description du plan de communication aux clients volontaires, qui doit inclure la divulgation des risques et les informations importantes sur le candidat et la Sandbox, est demandée. A ajouter toutes autres pièces justificatives appuyant les informations fournies dans le formulaire de candidature. C’est une nouvelle expérience qui est proposée aux candidats appelés à appuyer les efforts des banques par des solutions  innovantes. Pour réussir cette expérience, les clients sont appelés à adhérer massivement à ce nouveau service qui se distingue par sa rapidité et sa sécurité. C’est qui est sûr, c’est que la Tunisie a opté pour l’environnement Fintech et ne ménage aucun effort pour le développer et le généraliser à large échelle afin d’en tirer le meilleur profit et mieux servir les clients dans les régions où ils se trouvent, en limitant, dans la mesure du possible, les déplacements et les réclamations pour une raison ou une autre. Les opérations financières se déroulent ainsi dans un cadre digital qui ne risque pas de commettre des erreurs. Les chefs d’entreprise et les particuliers peuvent y adhérer en toute sécurité et sans consentir d’importantes sommes pour pouvoir bénéficier de prestations hautement performantes conformes aux standards internationaux qui placent le client en tant qu’objectif final de toute opération de modernisation et de perfection.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire