Nos jeunots sont capables du meilleur. A eux d’avoir suffisamment confiance en eux-mêmes pour pouvoir s’exprimer pleinement sur le terrain. Rendez-vous cet après-midi pour la deuxième explication de la CAN contre la Namibie.

Avant de parler de qualification aux quarts de finale de la CAN U20 qui se déroule actuellement dans la capitale mauritanienne Nouakchott, nos internationaux doivent d’abord passer avec succès le cap du premier tour. Mais au vu de leur prestation lors du match d’ouverture contre le Burkina Faso, il faudra qu’ils aient plus de confiance en leurs moyens. De l’agressivité dans le jeu : voilà ce qui a manqué essentiellement aux camarades d’Elyès Damerji face à un adversaire, le Burkina Faso, physiquement plus fort mais prenable tactiquement, chose que n’a cessé de répéter Maher Kanzari à ses joueurs tout au long de la rencontre, mais le message n’est malheureusement pas passé.

Cet après-midi à partir de 17h00, nos internationaux juniors affronteront la Namibie pour le compte de la 2e journée de la CAN U20. Ce que nous attendons d’eux, c’est qu’ils sortent enfin le grand jeu, chose qu’ils n’ont pas réussi à faire depuis le tournoi zonal qui les a vus se qualifier à cette phase finale de la CAN.

«Y aller mollo»

Dans son approche tactique du tournoi, Maher Kanzari préfère le négocier match par match : «Durant les six jours où j’ai eu l’équipe au complet, nous avons axé notre travail sur le volet défensif. Nous n’avons pas travaillé comme il se doit l’aspect offensif, faute de temps. Une entame d’un tournoi est toujours difficile à négocier. Nous ferons en sorte à ce que le rendement de l’équipe s’améliore d’un match à l’autre. Notre premier objectif est de nous qualifier au prochain tour. Après, ce sera une autre paire de manches. Nous y allons mollo», a confié le sélectionneur national U20 lors de sa déclaration accordée à la page officielle de la FTF après le coup de sifflet final du premier match du tournoi contre le Burkina Faso.

Y aller mollo est une approche tactique qui se respecte. Cela n’empêchera pas nos jeunots de sortir le grand jeu. Il est temps qu’ils montrent ce qu’ils ont dans le ventre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire