Dar Maram a été inaugurée le 15 février 2021, une date qui coïncide avec la célébration de la Journée internationale du cancer de l’enfant et de l’adolescent.

Afin d’accueillir les parents des enfants malades du cancer, notamment ceux qui viennent des régions intérieures du pays et qui n’ont pas pu accompagner leurs enfants durant leur traitement, Manel Gharbi et Boubaker Agal, parents de la petite Maram, qui s’est éteinte en 2014 à l’âge de deux ans et demi, après son combat contre un cancer pédiatrique de forme rare, annoncent, aujourd’hui, l’inauguration d’une maison, la première du genre en Tunisie, dédiée aux parents d’enfants souffrant de cancer. Portant le nom de “Dar Maram”, cet endroit magnifique a été inauguré officiellement le 15 février 2021, une date symbolique qui coïncide avec la célébration de la Journée internationale du cancer de l’enfant et de l’adolescent.

Selon Mme Gharbi, grâce à cette initiative, les parents pourront ainsi accompagner leurs enfants hospitalisés, étant donné que leur présence auprès d’eux est très importante pour leur permettre de mieux vivre leurs soins et leur séjour à l’hôpital. Ce projet contribue donc à maintenir le lien parents-enfants qui est la clé dans le bien-être et le développement des plus petits. «Durant le combat de ma petite Maram, j’ai pu bénéficier d’un accueil et d’un accompagnement à la Maison des parents de Villejuif pendant toute la durée du traitement. De retour en Tunisie, il était temps de s’inspirer de cette expérience pour créer une entité pareille dans notre pays… A travers notre association Maram Solidarité, on a donc mobilisé des partenaires autour de ce projet qui se transforme, aujourd’hui, en une réalité», indique-t-elle.

A qui va-t-elle bénéficier ?

Après un an de travaux de réhabilitation et d’aménagement, Dar Maram a pu être transformée en une accueillante Maison des parents de 12 chambres, 36 lits pour adultes et enfants, à part les lits pour les bébés. La Maison bénéficie également de plusieurs salles de vie commune, dont une salle à manger, une cuisine collective, deux salons équipés de télévision, une bibliothèque/salle de lecture, espace de musique et peinture, une salle de jeux, une salle d’activités/réunion, une laverie-buanderie, un mini-terrain de tennis, un mini-terrain de foot, un espace d’activités sportives diverses, un jardin, des blocs sanitaires et une administration.Cette maison est située au Bardo, à proximité des hôpitaux. Elle va bénéficier aux parents et leurs enfants hospitalisés dans l’Unité d’oncologie pédiatrique du Pr Faten Fedhila de l’Hôpital d’enfants Béchir-Hamza, l’unité d’Oncologie pédiatrique de l’hôpital Salah-Azaïez, hôpital Aziza-Othmana et le service pédiatrie du Centre de greffe de la moelle osseuse de Tunis.

La Maison des parents est donc un lieu d’accueil temporaire et complémentaire au service de soins hospitaliers. Elle permet de renforcer le processus thérapeutique global des enfants au sein de l’hôpital entre les cures de chimiothérapie, ainsi que tout protocole du cancer infantile… Grâce à cette initiative, les familles, dont un enfant est touché par le cancer, pourront disposer, elles aussi, d’un accueil de qualité au plus près des lieux de soins… Besoin d’autant plus important qu’il devait aussi permettre de diminuer le nombre d’abandons de traitement pour les familles les plus modestes n’ayant pas de lieu de vie sur place, ni de moyens, pendant la durée du traitement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meriem KHDIMALLAH
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire