Personne ne méritait de perdre mais pour le CA, il fallait plus qu’un point pour sortir de la zone du danger.

Stade Ahmed Khouaja de Mahdia. Match à huis-clos. Temps printanier. AS Rejiche – Club Africain (1-1). Arbitrage de Walid Jeridi assisté de  Yamen Mallouche et Faouzi Jeridi. Quatrième arbitre : Ramzi Ben Salem. Commissaire du match : Abdelaziz Hamrouni. Buts de Marwen Saidi (54’) et Saber Khelifa (65’).
ASR : Zied Jebali (capitaine), Omar Lamti, Constant Kouamé, Momen Zbidi, Houssem Souissi, Marwen Saidi, Mohamed Hassan Sioud, Anis Khedher, Malek Boulaabi, Nassim Sioud, Jassem Hamdouni.CA : Atef Dkhili, Hamza Agrebi, Skander Laabidi, Rodrigue Kossi, Ghazi Abderrazak, Khalil Kassab, Wissem Ben Yahia (capitaine), Ahmed Khalil, Edem Taoues, Yassine Chammakhi, Bassirou Compaoré.

L’on attendait monts et merveilles de l’explication d’hier entre les Mahdois de Réjiche et les Clubistes Africains dans le cadre de la 15e ronde de D1. Requinqué suite à la partition jouée face à la JSK, le CA version Montassar Louhichi se devait de relativiser toutefois. Les Aghlabides n’étaient pas au mieux et l’équipe clubiste n’a déroulé qu’en première période. Forcément, hier, contre un adversaire d’un tout autre calibre, le CA ne pouvait s’attendre qu’à une solide opposition. Situé jusque-là dans le top 5, l’Avenir Sportif de Rejiche a depuis les trois coups de la compétition fait figure d’outsider ambitieux de la Ligue 1. Et à propos de la «feuille de route» de l’ASR, l’on ne parle plus de cendrillon ou même de révélation. En l’état, Réjiche joue désormais dans la cour des grands et il faudra compter avec ce groupe dans la perspective des places d’accessit. Ça c’est pour le volet avant-match concernant les Mahdois. Quant au CA, comme abordé ci-haut, l’objectif était double : enchaîner et engranger de la confiance dans l’optique d’une « remontada » au classement que les fans appellent de tous leurs vœux. Passons aux faits saillants et aux temps forts de part et d’autre. Mais notons tout d’abord que d’entrée de jeu, le staff technique clubiste a maintenu en réserve les Bilel Ifa, Mehdi Ouedhrfi, Zouheïr Dhaouadi, Saber Khelfia et autre Edem Garreb. Un banc assez bien fourni en joueurs de métier avec des alternatives en défense, au milieu et surtout en attaque. Quant aux réserves du promu, elles avaient pour noms : Waël Ben Othman, Hazem Lamti, Ahmed Hadhri, Aymen Sioud, Adama Keita et Nidhal Ben Salem. Chapitre déroulé du match, les deux formations se jettent corps et âme dans la bataille d’entrée. Pas de round d’observation et un jeu musclé des deux camps. Cependant, sans transition, les locaux impriment un rythme qui incommode le CA durant le premier quart d’heure. 30’, un choc frontal aurait pu être fatal pour le portier Atef Dkhili alors que son remplaçant Seïf Charfi commençait déjà à s’échauffer. Globalement, l’ASR domine mais le CA commence par la suite à pointer le bout de son nez. 34’, Ben Yahia combine avec Agrebi qui sert Ghazi Abderrazak dont le pointu manque de peu le cadre. Du rythme et de l’engagement. Jusque là, il ne manque que les buts. 38’, l’ASR presse mais le CA se montre dangereux sur contre-attaque éclair. 39’, Agrebi alerte Chamakhi qui se fait faucher alors qu’il était en pleine course, à l’approche de la zone de vérité de Réjiche. Sur le coup franc qui suit, Khalil Kassab rate l’opportunité qui se présente. 41’, le CA hausse le ton. Compaoré sort de sa boîte et décoche une frappe tendue qui rase le poteau.  On en restera là pour ce premier half.

Il s’en est fallu de peu…

De retour des vestiaires, le match reprend avec la même intensité. 51’, l’ASR, par l’intermédiaire de Hamdouni, perce et sert Khedher qui bute sur Dkhili. Une heure de jeu et le nul fait office de parité entre les forces en présence. Entre Said Saibi et Montassar Louhichi, qui aura le dernier mot ? La réponse ne saurait tarder. 54’, Marwen Saidi permet à l’ASR de mener au score après un corner et une tête devant une passive défense clubiste. Pas pour longtemps. 10 minutes plus tard, Saber Khelifa, le désormais joker du CA, rétablit l’équilibre sur un beau but. Un relais avec Ben Yahia et le vétéran clubiste d’un tir écrasé trompe Jebali. L’ASR maintient la pression mais le CA ne rompt pas. 3’ de temps additionnel décrétés. Le CA manque ensuite le hold-up parfait à la 94’ après un siège des bases adverses. Le nul est toutefois équitable mais ce petit point sert plus Réjiche qu’un CA qui lutte… pour le maintien.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire