Quittant un environnement familier pour l’inconnu, elle n’hésita pas à suivre son époux dans une aventure imprévue et à commencer une nouvelle vie dans notre pays.

Changer de vie, de vocation, de carrière et d’horizon, il semble que la Tunisie soit propice à ces grands bouleversements, et serve quelquefois de détonateur à des changements de cap. Pour Aurélie Souris, psychomotricienne, passionnée par les relations entre le corps et l’esprit, traverser la méditerranée a été une véritable traversée du miroir. Quittant sa vie parisienne, certes intéressante, mais dont elle estimait avoir fait le tour. Quittant un métier qu’elle avait exercé avec science et conscience durant une quinzaine d’années à la direction d’un foyer d’accueil et de prise en charge de personnes déficientes mentales. Quittant un environnement familier pour l’inconnu, elle n’hésita pas à suivre son époux dans une aventure imprévue et à commencer une nouvelle vie dans notre pays.

De sa vie passée, elle a néanmoins gardé les valeurs essentielles : le souci des autres, la propension à les prendre en charge, la volonté de les aider à se réaliser.

Et puis, au soleil de Tunisie, dans un environnement qui, bien que difficile en ce moment, continue d’évoquer un certain art de vivre, se dessine pour elle, peu à peu un projet. Un peu fou peut-être, courageux certainement, mais délicieusement poétique. Il s’agissait d’offrir une expérience de bien-être exceptionnelle pour une heure, une demi- journée ou une journée pleine. Le bien-être du corps, bien sûr, mais aussi du cœur et de l’âme.

Pour ce faire, Aurélie Souris a établi un programme qui variera au gré des thèmes et des intervenants, mais dont l’argument reste le même :

-Un atelier pratique animé par un professionnel du bien-être, danse, massage, yoga, pylate, sophrologie…

-Un lieu exceptionnel, ou insolite : galerie d’art, palais ancien, musée, plage ou forêt

-Une touche d’émotion culinaire : goûter tout chocolat, déjeuner healthy, dégustation de vins

Demain samedi aura lieu la première expérience du genre :

Un thème tout d’abord : le corps et le soufisme

Un stage d’initiation à la danse soufi aura lieu avec le célèbre danseur Pierre Lamoureux, élève de Jean Babilée au centre Elyspa à Sidi bou Saïd. Il sera suivi par une conférence de Youssef Seddik, philosophe, anthropologue, et islamologue sur le thème « corps et soufisme » à la galerie « Le Violon Bleu », désormais installé place de la gare. Et dans ce même lieu, un extrait de « La conférence des oiseaux » de Farid Al-din Attar sera interprété par Pierre Lamoureux.

Ce n’est pas par hasard, fort évidemment, que cet évènement inspiré du soufisme se déroule dans le village du saint qui en fut une des emblèmes.

Ne pas perdre de vue Aurélie Souris, elle est déjà en quête de nouvelles inspirations.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire