Les Cabistes ont gagné le match qu’il fallait gagner…

CAB : Mathlouthi, Kchok, Sessi, Ben Frej, Doumbia, Trabelsi, Aala Dridi (Darragi), Sabo, Bangoura, Chattal, Jerbi
ST : Jmel, Makdni, Mezlini, Issam Ben Khniss, Rayen Ben Khniss, Zoghlami, Diop, Hammami, Aiet Malek, Laâmari,  Médina 

Comme on s’y attendait, le CAB qui recevait le ST au Bsiri a investi dès le début le camp adverse dans l’espoir de prendre rapidement l’avantage. Et à force de harceler la défense stadiste, notamment sur coups de pied arrêté exécutés par Chattal (7’) et Bangoura (9’) que le gardien Jmel sauve à chaque fois , les locaux finissent par ouvrir le score par l’intermédiaire de Sabo qui reprend de la tête un centre sur un plateau de Bangoura (14‘). Le CAB ne desserre pas l’étau sur son vis-à-vis, il continue à dominer mais bute sur un bon gardien qui repousse le danger particulièrement à la suite de ces trois corners consécutifs entre la 21’ et la 23’. Ce n’est que dans la demi-heure de jeu qu’on a vu les visiteurs sortir un peu de leur torpeur pour venir mettre à contribution la défense cabiste quand Jacques Médina subtilise le cuir à Sessi et obtient un corner, le premier pour les Stadistes.  Action qui a failli amener l’égalisation, la reprise de l’ex-Cabiste est passée  de peu à côté. Une première mi-temps qui s’achève sur cet avantage cabiste largement mérité 

Suspense jusqu’au bout…

De retour des vestiaires, le coach stadiste effectue trois changements d’un coup. Médina, Hammani, Aït Malek laissent leurs places respectivement à Maher Hanachi, Kchok et Mejri cherchant bien évidemment l’égalisation. Le ST revient à la charge et menace l’arrière-garde cabiste sans pour autant tromper Mathlouthi. Le suspense est total puisqu’on assiste à attaque contre-attaque et le score pouvait basculer à tout moment tellement les deux équipes se dépensent à souhait. Les visiteurs jouent le tout pour le tout mais le keeper «jaune et noir» veille au grain, réalisant de belles sorties devant le rentrant Jaziri et le buteur Mejri. Le CAB a tenu bon devant la furia des Bardolais des dernières minutes. En somme, la victoire bizertine est méritée au vu de l’effort fourni tout au long de la rencontre. 

Charger plus d'articles
  • CAB : Jusqu’au dernier souffle

    Les Cabistes doivent encore et toujours gagner ! L’écart entre le CAB et ses concurrents i…
  • CAB : Gagner et attendre !

    Les Cabistes ne sont plus maîtres de leur destin… Décidément,  les journées se suive…
  • CAB : Ultime chance !

    Les Cabistes ont une opportunité de réduire l’écart avec leurs concurrents pour le maintie…
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire