La Fédération nationale des produits maraîchers appelle les autorités compétentes à éviter les importations de légumes et à renforcer le contrôle sanitaire et végétal, en imposant le confinement pour tous les produits importés.

La Fédération nationale des produits maraîchers tient à informer le public et les autorités compétentes que la production des produits maraîchers est confrontée à plusieurs difficultés, vu les effets du changement climatique (avec la propagation du givre), qui ont provoqué certaines maladies, ainsi que le manque d’eau. Une telle situation s’est répercutée sur la productivité et le rendement.

Cet état de fait a été aggravé, selon ladite fédération, par l’importation non contrôlée de légumes, ce qui a eu pour conséquence des dégâts importants subis par l’agriculteur tunisien et les filières de production nationales.

Effets indésirables

Ces importations ont suscité également des inquiétudes de la part des agriculteurs, vu que ces produits peuvent avoir des effets indésirables sur la santé des consommateurs. Dans ce cadre, la Fédération nationale des produits maraîchers appelle les autorités compétentes à éviter les importations de légumes et à renforcer le contrôle sanitaire et végétal en imposant le confinement pour tous les produits importés.

La fédération exprime, en outre, son refus d’appliquer le mécanisme de fixation des prix à un niveau déterminé vu ses effets négatifs sur les capacités des agriculteurs et sur la marche des filières de production.

Enfin, la fédération rassure tous les citoyens que notre agriculture est capable de satisfaire tous nos besoins en légumes, notamment au cours du mois de Ramadan et à des prix abordables.

A rappeler que, dernièrement, on a constaté des quantités de légumes, notamment des oignons importés d’Egypte. Il s’est avéré que ces produits sont avariés et irrigués avec des eaux usées, ce qui peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs. Même si ces produits ont été saisis par les services compétents, il est nécessaire de faire preuve, désormais, de vigilance et de prendre les mesures préventives nécessaires afin d’éviter l’entrée de tels produits en Tunisie et éloigner toute menace sur la santé des consommateurs.

Les services de contrôle sanitaire sont appelés, eux aussi, à renforcer leur présence aux frontières afin de s’assurer que les produits en question sont sains et, surtout, rappeler à l’ordre ces importateurs anarchiques qui ne reculent devant rien pour inonder le marché de produits venus d’ailleurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire