Le Club Sportif Sfaxien s’apprête à en découdre avec un Club Africain qui semble renaître de ses cendres depuis quelque temps.


La cadence s’accélère en Ligue 1 et les journées se succèdent à intervalles quasi-réguliers. Pas le temps de récupérer en marge de la ronde précédente, et voilà que la 16e ronde s’inscrit au programme de cet après-midi (avec en préambule le match d’hier entre l’USBG et l’USM). Aujourd’hui, en fin d’après-midi, dans la perspective du grand format entre le CSS et le CA à Radès, on devrait  en apprendre davantage sur les ambitions des Sfaxiens et la détermination des Clubistes. Et quoi de mieux qu’un classico pour égayer notre week-end. A l’épreuve du déplacement donc, le Club Sportif Sfaxien s’apprête à en découdre avec un Club Africain qui semble renaître de ses cendres depuis quelque temps. A ce propos, même si l’escouade de Montassar Louhichi n’a pas gagné à Réjiche face une coriace formation de l’ASR, dirigée avec doigté par le coach Saïb Saïbi, elle a fait bonne impression, à des années lumières du CA de la phase aller. Comme quoi, il suffit de peu pour se remettre en selle. En clair, quand un groupe est en symbiose (retour des cadres bannis antérieurement par l’exécutif sortant, par exemple), il peut y arriver, sans se préoccuper des dissensions qui jalonnaient la vie du club quelque temps auparavant. Passons au CSS maintenant. L’équipe sfaxienne a jusque-là battu le CA, l’EST et l’ESS (excusez du peu!). Et pourtant, les « Biianconéri » ont décidé de se tirer une balle dans le pied en recrutant l’espagnol Pepe Murcia en tant que manager des équipes A et élite dans un premier temps. Puis, en l’intronisant head coach du CSS après le départ d’Anis Boujelbène. Ce dernier n’a pas supporté l’affront et s’est retiré sans faire de vague (c’est tout à son honneur)!

Réaction impérative de l’ESS

Passons à l’Etoile Sportive du Sahel. Tenue en échec par l’ESM récemment, l’ESS n’a cependant pas dilapidé deux points, mais récolté un fort précieux point. En clair, vu que les Etoilés n’ont « sauvé les meubles » qu’en fin de partie, et sur penalty, le point du nul était bon à prendre. Maintenant, pour l’ESS, il va falloir combler ses lacunes et retrousser les manches surtout. Contre Soliman, un adversaire ambitieux et valeureux, seule la victoire permettra aux Etoilés de se replacer en haut du pavé. Nul ne doute que ce ne sera pas évident face au « médian » de la Ligue 1, un onze qui entend bondir au classement.

Un chaud bouillant ST-JSK

Quid du CAB ? Vainqueur du ST, les hommes de Kaïs Yaâkoubi se remettent désormais à espérer. Croire en un destin favorable et moins capricieux, les Cabistes y croient avec fortes convictions. Sauf que l’adversaire s’appelle l’ESM, une formation dos au mur. Le match promet. Ça passe ou ça casse pour les Miniers. «Absolution» ou « rechute » pour le CAB. Du côté de Béja, le onze à l’inénarrable Khaled Ben Yahia s’attaque à une désormais valeur sûre de la Ligue 1, l’Avenir Sportif de Réjiche. Et les Béjaois pourraient se hisser à hauteur de leur adversaire, en cas de victoire. 5e place en jeu entre deux outsiders ambitieux de la Ligue 1. Enfin, entre les Bardolais et les Aghlabides, l’heure n’est plus aux tergiversations. La JSK doit marquer des points pour entretenir l’espoir du maintien. Et, à son tour, le Stade Tunisien doit relever la tête et chasser la crise qui couve. Sacré challenge !

Le programme 

14h00 : Club Athlétique Bizertin-ES Métlaoui

Arbitre : Sadok Selmi

14h00 : Etoile Sportive du Sahel-AS Soliman

Arbitre : Walid Jeridi

14h00 : Olympique de Béja-AS Réjiche

Arbitre : Nidhal Letaïef

14h00 : Stade Tunisien-Jeunesse Sportive Kairouanaise

Arbitre : Sofiène Guetet

16h15 : Club Africain-Club Sportif Sfaxien

Arbitre : Haythem Kosaï

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire