Le football est un jeu simple ! Il suffit de marquer des buts pour gagner. Seulement pour y arriver, il faudrait être bien dans sa tête, condition sine qua non pour pouvoir mettre en branle ses qualités techniques. Les camarades de Yaken ont «stoppé» net la série de défaites non pas en faisant match nul, mais en gagnant. Ils ont mis deux buts au SG, un bon signe avant le déplacement à Monastir. Contre l’USM, ils aborderont le match, cet après-midi, avec plus de confiance. L’efficacité retrouvée, ils feront en sorte de récidiver, eux qui étaient à un moment donné les meilleurs sur le plan offensif. Les fans «jaune et noir» espèrent que la récente victoire n’aura pas été un feu de paille…

L’apport des jeunes est appréciable…
La formation qui donnera la réplique aux Monastiriens ressemblera à celle de mercredi dernier. On ne change pas une équipe qui gagne, d’autant qu’elle s’est faite languir. C’est ainsi que Yaken et Darragi occuperont respectivement les flancs droit et gauche de la défense, tandis que Bousnina et Sahraoui formeront la charnière centrale. Devant, Cissé et Maâouani évolueront comme milieux défensifs derrière le relayeur Youssoufa. En attaque, Habbassi et Mkadmi,le jeune talent qui a offert la victoire au CAB lors de la dernière journée, joueront en position repliée par rapport à Wattara (ou Traoré). L’autre espoir Aouina, qui a été à l’origine de la passe décisive à son coéquipier Mkadmi mercredi, attendra le moment opportun pour être incorporé en cours de jeu. L’ entraîneur Chokri Béjaoui compte, de nouveau, obtenir satisfaction de ce mélange jeunes/cadres.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire