50

Le ministère du Commerce et du Développement des exportations mobilisera 50 cellules permanentes de contrôle économique dans les marchés, 150 équipes mobiles et 50 autres d’intervention rapide, pour le mois de Ramadan 2021. Le contrôle se focalisera sur le suivi et la surveillance des produits agricoles, les produits agroalimentaires, les produits subventionnés, les cafés et les espaces de loisirs. Durant la deuxième moitié du mois saint, l’opération ciblera également les commerces de prêt-à-porter et des chaussures et tous les produits commercialisés dans le cadre des préparatifs pour l’Aïd.

300

Le versement des 300 millions de dollars alloués par la Banque mondiale au profit d’un million de familles nécessiteuses s’effectuera après le mois de Ramadan.

17

Environ 17 milliards de dinars circulent annuellement, en dehors du secteur bancaire, ce chiffre reflète l’incapacité de trouver des solutions pour réintégrer ces fonds au circuit bancaire et financier et les réinjecter dans l’économie. Il devient urgent de mettre en place les mécanismes législatifs qui favorisent l’adhésion au secteur organisé, sans criminaliser les 1,5 million  de Tunisiens qui se sont trouvés contraints de travailler dans l’informel à cause de la rigidité des lois et la complexité des procédures.

21%

Le port de Radès assure 21% du trafic global, 79% du tonnage des marchandises conteneurisées, 76% du tonnage des marchandises chargées dans des unités roulantes, 76% du trafic de conteneurs en EVP, 80% du trafic des unités roulantes et 18% du trafic de navires enregistrés dans l’ensemble des ports de commerce tunisiens.

5%

Le prix de vente public de l’ammonitrate a enregistré une hausse moyenne annuelle de 5%, durant les dix dernières années, alors que celui de l’engrais « super 45 » a connu une évolution annuelle de 4%, d’après l’Observatoire national de l’agriculture (Onagri), pour le 1er trimestre 2021.

241.4

Selon l’Apii, les investissements déclarés dans le secteur industriel ont atteint, durant les deux premiers mois 2021, le montant de 241.4 MD, contre 309.0 MD durant la même période de l’année écoulée, enregistrant ainsi une baisse de 21.9%. Aussi, le nombre de projets déclarés a atteint 561 au cours des deux premiers mois 2021, contre 720 lors des deux premiers mois 2020, enregistrant ainsi une chute de 22.1%.

45

Le Centre d’affaires de Gabès a appuyé, l’an dernier, la création de 45 projets qui ont généré 88 emplois au profit des jeunes de la région. Parmi ces projets, dont le coût total a atteint 1,7 million de dinars, 28 sont liés à des activités dans le secteur des services et 15 liés à des activités dans le domaine de l’industrie. Le centre a contribué, durant la même période, à la réalisation de 55 études de projets et 9 business plans, ainsi qu’à l’organisation de 3 sessions de formation au profit de 35 entrepreneurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire