Le rapport de force a balancé en faveur des « Sang et Or »dont les arguments offensifs étaient nettement plus clairs.

Stade Najib Khattab. EST bat UST : 3-1. (1-0 à la mi-temps). Buts de Yassine Khenissi (26’), Raouf Benguit (55’) et Hamdou El Houni (68’) pour l’EST ; Kouni Khalfa (67’ S.p) pour l’UST. Arbitrage de Nasrallah Jaouadi.

UST : Mahwechi, Boufalgha, Salhi, Belakhel (Ben Dhiaf 54’), Soltani, Bouabaid, Kouni, Mbeye (Jureni 54’), Hammami (Mahmoud 75’), Abdesslam et Syla (Bangoura 81’).

EST : Ben Chérifia, Nagguez, Ben Hmida, Yaakoubi, Badrane, Ben Romdhane, Benguit (Ben Choug 77’), Ben Khelifa (Marzouki 81’), Badri (Fadaa 77’), Khenissi (Khalid 72’) et El Houni (Meziane 77’). 

L’importance du résultat était telle que nous avons assisté à une bonne entame de match, marquée par une grosse occasion à la 4’ : Sylla était à deux doigts d’ouvrir la marque, mais son tir passa légèrement à côté des filets de Ben Chérifia.

Après cette grosse occasion, on pensait que les débats allaient être serrés et très disputés. Rien de tel ! Le niveau de jeu allait baisser pendant une vingtaine de minutes. Les quelques tentatives par-ici et par-là n’ont pas inquiété les défenses. Et alors qu’on commençait à s’ennuyer tout en se demandant pourquoi le leader, qui a aligné sa meilleure formation-type n’a pas effrayé jusque-là la défense locale, il a créé la surprise au moment où on l’attendait le moins : un coup franc intelligemment tiré par Anis Badri dans la surface vers Yassine Khenissi, idéalement placé. Ce dernier reprend le ballon comme il vient pour le loger dans les filets d’un Mahwechi qui n’a rien vu venir (26’).

Auteur d’une jolie parade, Ben Chérifia a dégagé le ballon des poings.

Réaction éclair…

Le rythme de jeu, mais aussi des évènements s’est accéléré après la pause. Après un ratage de Sylla qui tira à côté (53’), l’arbitre du match a accordé un penalty aux locaux, estimant que Nagguez avait bousculé Soltani en pleine surface. Un penalty transformé par Kouni Khalfa (67’). La réaction des « Sang et or » fut rapide. Dans la minute qui suit, Hamdou El Houni entama une action offensive sur la gauche, le ballon est relayé par Ben Khelifa puis remis de nouveau par Khénissi à El Houni qui adressa un tir puissant, logeant la balle dans les filets d’un Mahwechi, impuissant (68’).

En répliquant dans la minute, le leader « sang et or » a imposé sa loi à son hôte. Le déséquilibre des forces était tel que malgré les changements opérés, les locaux n’ont pu changer la donne.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire