Mettons-nous d’accord pour commencer : la gestion du championnat et de son calendrier est le monopole de la FTF. Concernant la Ligue du football «professionnel», c’est une structure inutile, marginale et un simple décor pitoyable qui devrait, elle, gérer tous les aspects du championnat. Cette saison, qui touche à sa fin, aura été spéciale : un rythme express et impitoyable qu’on n’a jamais vu. Personne n’a plus envie de suivre ce marathon insensé qui pouvait être mieux géré. On pouvait au moins gagner trois semaines ou même un mois afin que la compétition soit plus raisonnable. Sinon, pourquoi ce train infernal qui a nui à tout le monde entre joueurs, entraîneurs, public et même médias et presse qui n’arrivent plus à suivre et même à interpréter l’évolution de ce championnat. A tel point qu’on n’arrive plus à se rendre compte des rebondissements au classement et des événements qui se produisent sur des journées qui se jouent sur deux et même trois jours, et qui s’enchaînent tous les trois jours. De décembre à aujourd’hui, on a pratiquement joué la saison, y compris une trêve de 3 semaines. Lassant, dangereux même pour des joueurs dont les muscles ont bloqué avec des blessures partout. Peut-être que les dirigeants sont les seuls bénéficiaires de ce championnat TGV qui leur permet de gagner des économies sur les primes et, dans des cas, sur les salaires (quand la saison se termine tôt, les ruptures de contrat, en contrepartie de salaires, sont plus faciles). En tout cas, on n’oubliera pas cette calamiteuse gestion du calendrier avec une aberration que seule la FTF peut inventer : on a entassé des journées entières avec une journée tous les trois jours pour consacrer avril aux matches de rattrapage de journées précédentes ! Ça, seule la FTF peut le faire, ça ne se produit jamais ailleurs !

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire