Photo : Abdelfattah Belaid


C’est la question qu’on se pose actuellement dans les familles tunisiennes, ne sachant pourquoi l’un des membres est appelé avant l’autre, bien qu’il présente un tableau de pathologies plus léger et qu’il est moins âgé…A n’y rien comprendre


La campagne de vaccination contre la Covid-19 continue de progresser et de faire son bonhomme de chemin malgré certaines critiques et manquements relevés dans les centres de vaccination. En effet, le fait qu’elle évolue au petit trot et nécessite plusieurs doses, principalement deux, mais on parle déjà d’une troisième à l’avenir (sic !)…, rajoute un sentiment de crainte ou d’impatience chez le vacciné ou celui qui ne l’est pas encore. Déjà que le patient « souffre le martyr ».

Une demi-journée durant avant de se faire vacciner sur place comme au Palais des Sports d’El Menzah, d’après certains témoignages, il n’est pas au bout du compte, encore moins au bout de ses surprises. Malgré l’organisation sur place et la communication d’un horaire d’enregistrement pour effectuer le vaccin, le patient qui se rend au centre de vaccination n’est pas au bout de ses peines et doit prendre un ticket numéroté et attendre son tour. Longtemps, très longtemps. Des heures durant…Il doit prendre son mal en patience.

Deux seniors âgés de soixante-dix-sept ans, et faisant partie des groupes prioritaires, ont dû attendre pas moins de cinq heures avant de se faire vacciner. Prévu dimanche à 10h00 pour le premier et 10h30 pour le deuxième, ils ne l’ont effectué qu’à  15h00 et 15h30. Un retard inexplicable même si on va sûrement nous bassiner avec les traditionnels besoins de vérification des priorités et de dossier médical.

Infliger un tel sort à un patient qui n’attend que d’en finir avec ce long supplice n’est pas sujet à satisfaction même si les blouses blanches se démènent comme elles peuvent pour parer au plus urgent ou au plus pressé.

Comme si cela ne suffisait pas, les personnes non vaccinées qui sont très nombreuses à être sur la liste d’attente s’impatientent. On affirme que leur vaccination est planifiée. Certains patients enregistrés depuis le 26 janvier n’ont pas encore fait leur vaccin alors qu’on parle de septuagénaires avec des problèmes de santé comme l’hypertension artérielle. Près de trois mois écoulés et alors qu’ils s’y sont pris rapidement, ils ne savent plus à quel saint se vouer, attendant vainement leur appel ! L’un d’eux a été finalement convoqué tôt dans la matinée du lundi 19 avril 2021 afin de rejoindre le centre de vaccination, muni de sa carte d’identité nationale et du message d’invitation envoyé par SMS. Les autres ne perdent rien pour attendre.

Sur la plateforme en ligne evax.tn, on apprend que le nombre de citoyens inscrits à la date du 19 avril 2021 est de 1 169 067, ce qui est encourageant. On pourra regretter toutefois  qu’il n’y ait pas d’autres indications sur le portail d’inscription à la campagne de vaccination contre la Covid-19, notamment après l’enregistrement du citoyen désireux de se faire vacciner pour suivre l’évolution de la planification du vaccin….

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire