Les Cabistes s’apprêtent à relever le défi…


Mais alors là quel défi ! Les camarades de Ben Frej affrontent, dimanche prochain, en match retard, le CSS à Sfax puis se déplacent immédiatement après le match, à Kairouan où ils joueront contre la JSK pour le compte de la 24e journée. De l’issue de ces deux rencontres dépendra dans une large mesure l’avenir du CAB en Ligue 1. En effet, une nouvelle défaite contre l’une ou l’autre équipe amenuiserait sérieusement ses chances de maintien parmi l’élite. C’est pourquoi les responsables bizertins se sont efforcés, pendant cette trêve, d’offrir aux joueurs  de bonnes  conditions de travail afin de réussir ce dernier virage de la compétition.

«Jamais deux sans trois»

Certes, la situation est extrêmement délicate mais le sauvetage n’est pas impossible. Le CAB a réalisé deux fois le miracle en 2007 et la saison passée. Alors pourquoi ne pas penser au fameux adage «jamais deux sans trois». Une façon de se remonter le moral en ces temps incertains ! Dans tous les cas, c’est ce qu’espèrent  les fans «jaune et noir», sonnés par la situation du Club. A supposer que ces deux déplacements se passent bien c’est-à-dire à l’issue desquels les Nordistes glaneront des points précieux, il va falloir faire encore mieux face à l’EST et l’USBG au stade Ahmed Bsiri lors des deux derniers matches du championnat. Une fin de saison pour le moins infernale ! On voit qu’il s’agit bel et bien d’un défi excitant. On peut penser que la trêve est venue au bon moment pour réfléchir à tête reposée et  faire prendre conscience aux Cabistes de la responsabilité qui est la leur. Ils se sont, au cours de cette pause, dépensés à fond pendant les entraînements pour être fin prêts lors du marathon qui les attend, une sorte de mini-championnat explosif aussi dans le terrain que dans les coulisses… Malin celui qui saura avancer un quelconque pronostic !

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire