Dos au mur, les Cabistes n’ont plus droit à l’erreur.


Quand on perd beaucoup de points à domicile, il faut aller les chercher en déplacement. Mais  le terrain adverse, cette fois-ci, n’est autre que celui du CSS, une équipe, certes, en perte de vitesse ces derniers temps, mais qui demeure redoutable dans son fief. Le CAB joue son avenir en Ligue 1, à l’occasion du match retard de la 22e journée. Il  doit  impérativement  réaliser un exploit dans la capitale du Sud. Une condition sine qua non si le club désire garder l’espoir de se maintenir parmi l’élite. Cela fait des semaines que le CAB évolue la peur au ventre. Contre les Clubistes sfaxiens, le CAB ne dérogera donc  pas à la règle. C’est peut-être une bonne chose dans ce contexte incertain pour booster l’équipe cabiste. En effet, les fervents supporters «jaune et noir» et les dirigeants n’ont cessé, durant la trêve, d’encourager les joueurs à se dépenser à fond pour ce sprint final. Il y a douze points à prendre. Le football n’est pas une science exacte, et donc un miracle n’est pas à écarter !

Yassine Kchok absent

La formation cabiste jouera tout à l’heure sans son joker  défensif, Yassine Kchok, suspendu pour somme d’avertissements. Le staff technique comptera sur les services de Aala Dridi pour le remplacer  sur le flanc droit de la défense, alors que Doumbia formera la paire dans l’axe central avec Ben Frej. A l’entrejeu, Aymen Trabelsi et Sabo, en tant que milieux défensifs, ne manqueront pas d’appuyer Bangoura et Chattal dans une position plus avancée. Devant, Jerbi et Kacem (ou Jendoubi) feront de leur mieux pour tromper la vigilance de la défense adverse. L’entraîneur Sami Gafsi aura, à n’en point douter, un rôle décisif dans le coaching à effectuer. Il n’a pas droit à  l’erreur dans ce genre de confrontation. Il s’agit de sauver le CAB de la relégation!

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire