Stade de Radès, temps nuageux, pelouse en bon état, arbitrage de Kosai, expulsion de Bedri, CA-EST (1-1), Buts de Chammakhi 83’ (CA) et Ben Romdhane 89’ s.p. (EST)

CA : Dekhili, Agrebi, Abderaazak, Laabidi, Ifa, Khlil, Ben Yahia (Kassab), Kossy (Ouedhrefi), Taoues (Dhaouadi), Compaoré ( Chammakhi), Khelifa

EST : Ben Chrifia, Nagguez, Chetti, Badrane, Yaakoubi, Ben Romdhane, Benguit ( Chaalali), Coulibaly, Badri, Tougy (Bassit), Khenissi

Ce derby tunisois a été une véritable souffrance pour tout le monde : joueurs, téléspectateurs et organisateurs débordés par la présence d’un nombre de spectateurs plus élevé que celui permis. Au fait, c’est du côté clubiste, club qui reçoit, que le public était de trop ! A deux reprises, en première et en deuxième mi-temps, l’on a dû attendre et attendre avant de commencer. Le public n’a pas été évacué en première période, et de même en seconde mi-temps ; et le match qui devait débuter à 13h30 a accusé un retard de 45’. C’était une parodie de football, un derby démystifié avec des joueurs qui s’échauffaient pendant plus de 20’ avant chaque mi-temps ! Si le mal est là, et le huis clos a été bafoué, pourquoi s’obstiner à faire sortir le public de trop, alors qu’au derby de l’aller, personne n’a bronché quand le public «sang et or» était nombreux ? Est-on en train de respecter le huis clos dans les stades tunisiens ? Pour le match en question, il n’y a pas grand-chose à raconter : une balle transversale de Benguit à la 1’, un face-à-face de Saber Khelifa à la 50’ qu‘il a très mal géré et puis les deux actions de but en fin de match. Chammakhi reçoit un centre précis de Dhaouadi ( les deux incorporés par Louhichi) et qui ajuste son pied droit pour tromper Ben Chrifia sorti en retard (83’), et six minutes plus tard, un centre pas dangereux de Nagguez et Bilel Ifa, en toute naïveté (après la déviation de Abderrazak) allonge son bras et le penalty est transformé par Ben Romdhane.

Deux points de perdus

En somme, le CA, qui a affronté ce derby en tant que club qui joue pour le maintien face au champion en titre, a payé cher la médiocrité et la fragilité de ses joueurs qui ne pouvaient pas tenir un avantage face à une équipe amoindrie(Badri a été expulsé à la 74’), alors que l’EST était à l’arrêt, pensant plus au match de la Ligue des champions. Ce sont deux points de perdus pour l’équipe de Louhichi qui, encore une fois, montre ses limites de gestionnaire. Du côté de l’EST, c’est un résultat satisfaisant compte tenu de l’infériorité numérique, même si côté prestation, c’était très moyen. Les « Sang et Or » n’avaient pas réussi, à part quelques passages, à mettre de l’impact dans le milieu et à menacer les bois de Dekhili. Ils étaient loin de leurs sorties face à d’autres clubs où ils ont dominé. Ce fut en somme un derby à oublier, un derby très long, très nerveux et sans diversité tactique. Chaabani et Louhichi n’avaient pas les mêmes soucis, et chacun a tenté de composer avec ses atouts en tenant compte des moyens dont il dispose. Un grand match de Ben Yahia, Khelil et aussi Chammakhi (malgré le peu de temps joué) du côté clubiste, et Ben Romdhane et Khenissi du côté espérantiste. La situation du CA se complique en bas du classement, et cette victoire ratée restera en travers de la gorge de Louhichi et ses joueurs qui ont démontré toutes leurs limites techniques et mentales !

 

(photo : M. HAMIMA)
Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire