«Entamer un derby avec 50mn de retard ne peut que perturber toute tactique mise en place par les entraîneurs des deux équipes. C’est qu’avec un retard si important, la tête n’est plus synchronisée avec les jambes. Ce qui s’est passé au derby avant-hier est une honte pour le football tunisien. Et dire que, il fut un temps pas si lointain, nous étions capables au niveau organisationnel de gérer les matches avec 50.000 spectateurs pour faillir à gérer un match à huis clos. Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Pour ce qui est aspect footballistique, tous les ingrédients étaient réunis pour que Mouine Chaâbani et Montasser Louhichi  réussissent une bonne copie. Mais accuser un retard de près d’une heure pour le coup d’envoi du match : voilà un scénario auquel les deux entraîneurs n’étaient pas préparés. L’un comme l’autre ont fait contre mauvaise fortune bon cœur et ont dû s’adapter à cette situation cauchemardesque. On a vu à l’œuvre les deux  prestigieuses équipes de la capitale animées par la rage de la victoire. Le CA voulait gagner pour continuer à glaner des points afin de s’éloigner davantage de la zone rouge, alors que pour l’EST, il s’agissait plutôt d’une victoire de prestige. Car champion ou pas, perdre un derby est toujours vu du mauvais œil.

La rage de vaincre qui a animé les deux protagonistes a engendré de bonnes actions, même si par intermittence. C’est dû à la gestion calamiteuse au niveau organisationnel. C’était difficile de rester concentré sur son sujet d’un côté comme de l’autre avec tout ce qui s’est passé sur les gradins et la difficulté des organisateurs à faire leur travail convenablement. 

En dépit de tout cela, nous avons eu droit à quelques belles actions, à commencer par le tir de Benguith sur la barre en 1ère mi-temps. Il y a eu également le joli but de Yassine Chamakhi sur une passe lumineuse de Zouheir Dhaouadi, ce qui a fait réagir illico l’Espérance et le penalty obtenu à la 89’ et transformé par Mohamed Ali Ben Romdhane et de nous offrir une fin de match folle.Sur l’ensemble, le derby a été assez satisfaisant. En dépit de tous les aléas auxquels on a assisté, le fair-play y était. Toutefois, l’expulsion d’Anis Badri est injuste.  Kossii n’a pas su gérer ce derby qui a été perturbé aussi par le retard du coup d’envoi.

La police a fait son travail, vu que les supporters avaient tous leurs badges. Avec un peu de compréhension, notamment durant cette période difficile que nous vivons tous à cause de l’épidémie, on aurait pu éviter ce chaos organisationnel  qui ne fait pas honneur à notre football malgré le bon vouloir des férus de ce beau sport ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire