A 20 dinars l’unité, le compte est bon pour se prémunir rapidement contre l’apparition et le développement de la maladie. Le résultat du test est obtenu en 15 minutes à partir d’un prélèvement nasal ou nasopharyngé.

Les laboratoires d’analyses médicales et les pharmacies vont pouvoir délivrer et effectuer des tests rapides pour le dépistage du coronavirus à un tarif unique fixé à 20 dinars, a indiqué lundi dernier le ministre de la Santé Faouzi Mehdi en marge d’une réunion avec le conseil scientifique de lutte contre le coronavirus. Le ministre de la Santé a souligné que le prix du test rapide dans le secteur privé ne doit pas dépasser le prix plafond fixé et qu’une liste des tests commercialisés sur le marché tunisien sera arrêtée. Mardi 1er juin 2021, un petit tour dans les pharmacies de la place démontre qu’ils ne sont pas encore disponibles, ce qui est largement admissible, car il faudra patienter encore quelques jours pour en disposer. Toutefois, une pharmacienne à l’avenue Jean-Jaurès qui prévient que ce test est fiable à 90%, coupe court aux surenchères des sceptiques et amateurs d’extrapolations en tout genre. Elle développe : « Le modèle qui sera commercialisé en Tunisie est un test facile d’emploi qui nécessite un prélèvement nasal (par un patch à la surface du nez). Le désavantage par rapport au test PCR est qu’il ne permet pas d’obtenir une attestation de test négatif indispensable pour voyager ».

Il y a une profusion de choses et d’éléments à connaître avant de recourir à l’usage des tests rapides. Nasal, salivaire ou sanguin, il diffère par sa rapidité et son mode d’emploi, assurément. Amples détails.

Spécificités des tests rapides

Selon le site scientifique, le test antigénique rapide Covid-19 par prélèvement nasal se présente « sous la forme d’une cassette compacte en plastique. Ce test est destiné à la détection qualitative du virus SARS-CoV-2. La cassette de test permet une lecture visuelle du résultat en 15 minutes à partir d’un prélèvement nasal ou nasopharyngé obtenu à l’aide d’un écouvillon (bâtonnet médical) ». Il existe un autre test rapide par prélèvement sanguin cette fois. Selon un autre site scientifique  : « Pour une détection rapide des immunoglobulines anti-SARS-CoV-2 en moins de 10 minutes lors d’une contamination suspectée au Covid-19, il y a le test rapide. Il agit pour le diagnostic du SARS-CoV-2 et permet une détection qualitative des immunoglobulines à partir du sérum, du sang entier ou du plasma humain. Parmi les avantages des tests rapides, il y a la rapidité du dépistage, la haute efficacité de détection des immunoglobulines. Il ne nécessite pas de besoin d’équipement particulier, facile à utiliser et compatible avec le sérum, le sang total et le plasma. Le kit de test rapide Covid-19 des immunoglobulines est fourni avec des lancettes, en plus d’être facile à utiliser ».

Le prix fixé semble régulier car en Europe le lot de vingt-cinq tests est vendu à 120 euros, ce qui fait un peu moins de cinq euros l’unité, soit environ quinze à vingt dinars. Mais on espère que ce prix fléchira au cours de l’année car des modèles estimés entre trois et quatre euros l’unité  existent, soit aux alentours de 10 dinars. Pour l’heure il existe un certain nombre de tests antigéniques salivaire, nasal, sanguin. Il faudra attendre la liste des tests rapides qui sera arrêtée par le ministère de la Santé pour tirer au clair la conformité des prix ou le degré de fiabilité et de qualité notamment.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire