Le délégué à la protection de l’enfance, Anis Aoun Allah a indiqué vendredi que le juge de la famille a été saisi du dossier du mineur, agressé par des policiers dans le quartier de Sidi Hassine.

Il a affirmé dans une déclaration à la TAP qu’après la fin de l’enquête sur les circonstances de l’incident, le juge de la famille décidera de la protection sociale au mineur, notamment sa prise en charge psychologique et son accompagnement.

Aoun Allah a précisé que la délégation à la protection de l’enfance poursuit les péripéties de cette affaire depuis son déclenchement, en coordination avec l’instance nationale de lutte contre la torture et avait obtenu, après la libération de ce mineur natif de 2005, toutes les informations concernant son identité.

À noter que le ministère de l’intérieur avait, dans un communiqué publié aujourd’hui dénoncé ces pratiques, qui a-t-il précisé, sont contraires aux valeurs d’une police républicaine qui assure l’adéquation entre l’ordre public et les principes des droits de l’homme.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire