La Tunisie est le deuxième pays ayant le plus grand taux de femmes ingénieures par habitant, dans le monde, selon un récent rapport publié par L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture « UNESCO », a indiqué le Doyen des ingénieurs tunisiens, Kamel Sahnoun, à l’occasion de d’une conférence tenue pour célébrer la Journée internationale des femmes en génie, qui coïncide avec le 23 juin de chaque année.

« En Tunisie, le nombre total des femmes diplômées en génie civil représente le tiers du total des ingénieurs. Ce chiffre témoigne d’une rupture de l’image stéréotypée de la femme tunisienne en particulier et de la femme maghrébine en général, notamment dans une société caractérisée par la domination masculine et la discrimination du genre « , a expliqué Sahnoun. » La femme compte sur son succès scientifique et sa capacité à rivaliser, afin de trouver une place dans diverses domaines d’activité « , a-t-il poursuivi.

Sahnoun a mis l’accent sur le succès des femmes tunisiennes en matière d’ingénierie, alors que ce domaine n’attire pas dans certaines sociétés européennes, un grand nombre de femmes, étant donné qu’elles considèrent que l’ingénierie est une spécialité technique difficile, destinée à l’homme vu qu’elle est non conforme à la nature du travail féminin.

S’agissant du salaire, qui reste le souci majeur de nombreux pays, Sahnoun a précisé qu’en Tunisie, il n’y a pas d’écart entre le salaire de la femme ingénieure et celui de l’homme, précisant que leurs salaires sont généralement, égaux au début de recrutement dans les divers secteurs (bureaux d’études, usines, transport, industrie et autres).

Selon des femmes ingénieures tunisiennes présentes lors de cette conférence, organisée à l’initiative de l’Ordre des ingénieurs tunisiens (OIT), en coopération avec l’Association Tunisienne de Réfrigération et de climatisation (ATRC), la profession d’ingénieur est l’une des professions les plus importantes dans lesquelles, les femmes cherchent à prouver leur existence et leur mérite. Cependant, plusieurs femmes ingénieures dans certains pays arabes souffrent encore de discrimination par rapport aux hommes.

Pour elles la femme ingénieure tunisienne a fait preuve de sa compétence, et de son sérieux au travail. Elle réalise un progrès dans les travaux d’ingénierie, en dépit des obstacles auxquels elle est confrontée professionnellement, selon ces femmes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire