L’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a appelé jeudi dans un communiqué rendu public à la levée de l’immunité parlementaire du député Sahbi Smara, qui a agressé mercredi la députée Abir Moussi, et à appliquer la loi 58 pour l’année 2017.

L’ATFD a appelé également les électeurs à retirer leur confiance des députés impliqués dans des actes de violence contre la femme en signe à Seif Eddine Makhlouf, Sahbi Smara, et Ahmed Ben Ayed.

L’association a demandé à la société civile et aux associations de défense des droits de la femme notamment à coopérer afin de participer à une campagne large de lutte contre ces crimes et de réactiver la loi tout en prenant en considération les mesures nécessaires afin d’infliger les sanctions adéquates contre les auteurs d’agression.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire