Le mouvement Echaab a dénoncé le « comportement opportuniste » du mouvement Ennahdha, estimant qu’il « cherche à exploiter la situation dans le pays pour faire pression sur le chef du gouvernement et réaliser des acquis pour ses sympathisants, en plus de l’instrumentalisation du parlement pour conférer une légitimé à cette déviation dangereuse ».

Une déclaration qui intervient sur fond d’une vidéo relayée récemment sur les réseaux sociaux, dans laquelle le président du conseil de la Choura d’Ennahdha Abdelkarim Harouni demande au chef du gouvernement d’activer le Fonds de dignité et de réhabilitation des victimes de la dictature (al-Karama) pour l’indemnisation avant le 25 juillet, des sympathisants du parti, victimes de la répression et de la tyrannie sous l’ancien régime.

Le mouvement Echaab lance un appel pressant au chef du gouvernement « pour ne pas céder au chantage d’Ennahdha, et assumer la responsabilité de l’homme d’État qui doit éviter au pays l’instrumentalisation politique et préserver ses ressources dans une conjoncture sanitaire délicate exigeant la mobilisation de tous les moyens pour protéger les vies humaines ».

Echaab appelle les forces politiques et les organisations nationales à faire face à « la position déplorable » d’Ennahdha qui « n’est pas concerné par les intérêts du pays autant qu’il l’est pour ses sympathisants ».

Pour le mouvement Echaab, une action commune doit être menée pour empêcher Ennahdha d’exploiter la situation actuelle et faire pression sur le gouvernement afin de s’emparer des ressources de l’État et de ses institutions »

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire