Le coaching est une méthode que nous pouvons tous apprendre et appliquer, mais pour exercer le métier de coach, il faut une certification reconnue et une expérience d’accompagnement significative. Plus d’informations avec Mme Asma Hassouna, coach certifiée en développement personnel et professionnel.

Avoir un coach de vie, une mode ou un besoin ?

Selon une étude que j’ai réalisée en mars 2020 dans mon cabinet «Ah consulting», le Tunisien préfère se débrouiller seul plutôt que de demander de l’aide à un spécialiste. Il est totalement contradictoire car le Tunisien pense qu’il peut tout gérer tout seul alors qu’une simple colère peut le sortir de ses gants (aux feux de circulation ou à la boulangerie quand quelqu’un passe devant lui). Il choisit ses études et son parcours professionnel sans aucune stratégie et n’est jamais satisfait de ses choix.

Le Tunisien dit qu’il sait comment réussir, comment parler, comment séduire et comment maintenir une relation. Mais il accuse la malchance quand cela ne marche pas et pense que c’est perdu d’avance dès les premiers problèmes qu’il rencontre ! Pourtant, un coach professionnel a tous les outils pour la résolution des problèmes personnel et professionnel en peu de temps. De mon côté, j’ai réussi à gagner la confiance des gens et je suis fière d’avoir accompagné des centaines de personnes partout en Tunisie et à l’international.

En tant qu’experte en développement personnel, comment aidez-vous les gens à avoir confiance en eux ?

Si je prends l’exemple d’une personne qui n’a pas confiance en elle dans les entretiens ou dans la prise de parole en public en général, l’objectif est de la mettre en situation théâtrale afin de lui faire un effet miroir sur les points à améliorer. Puis, je creuse avec la méthode du questionnement pour trouver les points de blocage et je l’accompagne pour adopter de nouveaux comportements basés sur les techniques de communication.

Aussi, pour prendre une décision importante ou pour planifier le futur avec optimisme et ambition, j’utilise la méthode de visualisation pour aider le coaché à y voir plus clair et à identifier le premier pas à faire puis le chemin à prendre. Par ailleurs, un des volets les plus importants dans le développement personnel, c’est le travail sur les blocages qui viennent du passé.

Justement, comment aidez-vous les gens à débloquer leurs souffrances du passé ?

Dans un premier temps, je les aide à changer de perception en changeant le mot «souffrances» par le mot «blessures» puis je les accompagne dans le processus d’acceptation afin qu’ils comprennent que leur vie est une expérience authentique et que chaque événement vécu et chaque émotion ressentie est un cadeau du Ciel pour se découvrir et se développer.

Le processus est à la fois simple et complexe car il s’agit de travailler sur plusieurs niveaux simultanément : l’inconscient, le conscient et le corps. Le premier concerne la réconciliation avec le passé, le deuxième concerne la gestion du mental et le troisième concerne le comportement et les réactions émotionnelles. Pour guérir les blessures, j’utilise plusieurs techniques : le coaching, la programmation neurolinguistique, la méditation et le théâtre.

Aujourd’hui, beaucoup se spécialisent dans le coaching et il devient difficile de choisir son coach, comment être sûr de son choix ?

Le coaching est une méthode que nous pouvons tous apprendre et appliquer, mais, pour exercer le métier de coach, il faut une certification reconnue et une expérience d’accompagnement significative. Personnellement, il m’a fallu un an d’apprentissage technique et plusieurs stages de coaching avant de proposer en 2018 mes prestations aux entreprises et aux particuliers.

De plus, je suis consultante en management des ressources humaines depuis sept ans auprès d’organisations internationales et d’entreprises publiques et privées, ce qui justifie ma crédibilité auprès de mes clients. Je pense que le background du coach que vous choisissez est important, surtout la formation de base et les formations en coaching. Par exemple, je sais que le fait d’être diplômée en économie et psychologie de l’université Sorbonne Paris, et le fait d’avoir été formée dans l’une des meilleures écoles de coaching en France puis en Hollande rassure beaucoup ceux qui me choisissent pour être leur coach. Par ailleurs, je crois énormément au potentiel infini de chacun de nous, et je vous conseille de ne pas vous arrêter seulement aux diplômes car cela veut tout dire et ne rien dire en même temps. Lorsque votre intuition vous guide vers une personne bienveillante et que vous êtes convaincu qu’elle peut vous aider, allez-y. Ensuite l’efficacité des méthodes et des techniques que votre coach utilise pour vous aider vous indiquera si vous avez fait le bon choix et c’est valable pour n’importe quel choix que vous faites dans la vie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Economie

2 Commentaires

  1. Kefi

    18/07/2021 à 10:55

    Bel article … beau temoignage du coach Asma Hassouna.

    Juste j’attire l’attention sur une coquille qui s’est glissée dans l’article ( sûrement le correcteur orthographique) .En effet il s’agit de « gonds » et non pas de « gants »

    Répondre

  2. Alain corbiz

    18/07/2021 à 18:25

    « sortir de ses gonds » DANS LA PHRASE « une simple colère peut le sortir de ses gants » cela ne donne pas envie de lire le reste de l’article.

    Répondre

Laisser un commentaire