Des militaires ont été déployés autour du siège du gouvernement à la Kasbah, a constaté lundi la correspondante de TAP dépêchée sur les lieux.

Des barricades ont été installées devant les accès du bâtiment, outre la présence des policiers qui assurent habituellement la sécurité du palais du gouvernement.

L’armée avait également été déployée dès dimanche soir autour du siège du Parlement au Bardo, où des accrochages ont lieu entre la population en colère et les partisans d’Ennahdha.

Le président de la République Kaïs Saïed a décidé dimanche soir de geler les activités du Parlement, lever l’immunité de tous les députés, révoquer le chef du gouvernement et assurer la présidence du ministère public.

Une liesse populaire a envahi dès dimanche soir les villes du pays après l’annonce du président de la République. La population est descendue dans la rue pour exprimer son soutien aux décisions de Kaïs Saïed à travers des klaxons, des youyous et des slogans contre le Parlement, le Mouvement Ennahdha et à ses alliés.

Des manifestations ont eu lieu dimanche dans toutes les régions du pays appelant à la dissolution du parlement et du gouvernement et à la suspension de la Constitution.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire