Cinq œuvres littéraires et scientifiques, en français et en arabe, sont lauréates de la 27ème édition du prix Zoubeida Bchir des écrits féminins au titre de l’année 2020.

La remise des prix a eu lieu, mardi 31 août, au cours d’une cérémonie organisée au siège du Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF) à Tunis.

Voici la liste des œuvres lauréates :

– Prix de la création littéraire en arabe: roman « Chat al arwah » d’Emna Rmili

– Prix de la création littéraire en français
« Habiba : parfum de Halfaouine » roman de Hager El Hila

– Prix de la recherche scientifique en arabe : pour un projet sur l’esthétique dans l’art et le sacré par Om Ezzine Benchika Meskini

– Prix de la recherche scientifique en français : « Cerveau et apprentissage » par Imen Miri

– Prix du meilleur scénario : « Le poète des aurores » de Sana Jaziri

Le prix Zoubeida Bchir pour les écrits féminins tunisiens a été créé en 1995 au nom de la poétesse Zoubeida Bchir (8 février 1938-21 août 2011).

Cette native de la région de Sakiet Sidi Youssef, au Nord-Ouest, est la première poétesse en langue arabe, depuis l’indépendance, qui était également animatrice à la Radio Tunisienne, de 1959 à 1962.

Il récompense les créatrices dans la création littéraire, la recherche scientifique, la recherche sur les femme tunisiennes et l’approche du genre et le meilleur scénario.

Pour cette édition, le prix de recherche sur les femmes tunisiennes et l’approche du genre n’a pas été attribué.

Un décret gouvernemental, publié fin Août 2020, fixe les nouvelles conditions générales régissant ce prix annuel qu’organise le CREDIF.

Selon la nouvelle loi régissant le prix (chapitre 9), les candidatures pour le prix Zoubeida Bchir sont ouvertes du 1er au 30 septembre de chaque année.

Un nouveau prix a été créé pour récompenser les meilleurs scénarios de courts métrages sur le thème des femmes (œuvres en arabe et en Français). Un montant de 5 mille dinars est attribué pour chacune des lauréates.

Idem pour la valeur des prix attribués aux lauréates de la création féminine en langue arabe ainsi que celles d’expression francophone, qui a été revue à la hausse à travers l’attribution de 5 mille dinars.

Les prix de la recherche scientifique en arabe et en français sont à leur tour dotés d’une valeur de 7 mille dinars. La part de lion va aux prix de la recherche scientifique sur les femmes tunisiennes et l’approche du genre, doté de 10 mille dinars.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire